Arts
« Sur les pas de Van Gogh » : la saison culturelle d’Auvers-sur-Oise

« Sur les pas de Van Gogh » : la saison culturelle d’Auvers-sur-Oise

08 avril 2015 | PAR Géraldine Bretault

Bien déterminé à valoriser son patrimoine culturel, le village d’artistes d’Auvers-Sur-Oise lance sa saison estivale intitulée « Sur les pas de Van Gogh ». Initiée l’an passé, l’initiative prend tout son sens cette année, qui commémore le 125e anniversaire de la disparition tragique du peintre en ces lieux.

[rating=4]

À l’instar de Barbizon en forêt de Fontainebleau, Auvers-sur-Oise a été un lieu de villégiature fréquenté au XIXe siècle, par autant d’artistes que de Parisiens venus y chercher un peu de fraîcheur grâce aux nouvelles lignes de chemins de fer. Porté par une politique culturelle dynamique, le village présente une architecture restaurée et entretenue, et promet de ressusciter la vie artistique des siècles passés. Sur le circuit jalonné de panneaux montrant des reproductions de tableaux face au site qu’ils représentent, plusieurs étapes intéressantes vous sont proposées :

Auberge de Ravoux

Rebaptisée du nom de l’aubergiste qui la tenait du temps de Van Gogh, cette auberge vous accueille et vous restaure, et vous propose davantage encore : découvrir la chambre de Van Gogh restaurée dans son état du temps du vivant du peintre. Son directeur passionné, Dominique-Charles Janssens, vous invite ensuite à visionner un petit documentaire pour mieux vous replonger dans cette époque.

Musée de l’absinthe

Unique en son genre, le musée de l’Absinthe vous invite à découvrir la production artistique liée à la consommation de cet alcool interdit en 1915. Sont évoqués les affiches publicitaires, les ustensiles de consommation, et notamment les fameuses cuillères à sucre, ou encore les coupures de journaux avertissant des méfaits d’une consommation abusive. La présentation botanique de la plante vient compléter l’ensemble, ainsi que des extraits de films mettant en scène le breuvage sulfureux (Casque-d’Or, Une Partie de campagne…).

Musée Daubigny

Doublant la Maison-Atelier du peintre, qui se visite également, le musée organise des expositions temporaires et présente actuellement des documents liés aux trois principaux films réalisés autour de la vie de Van Gogh : le film de Minelli en technicolor, le film de Pialat sur les derniers jours du peintre maudit, et le film à sketches de Kurosawa, dans lequel Martin Scorsese prête ses traits au peintre. Les tableaux de jeunesse de Pialat émeuvent par leur mélancolie et leur penchant pour la solitude.

Maison du Docteur Gachet

Médecin installé à Paris, le docteur Gachet avait fait l’acquistion de cette demeure pour le bien de la santé de son épouse. Très vite, ce collectionneur dans l’âme y accueillit de nombreux artistes, installant une presse pour s’adonner à la gravure. Il prodiguera aussi ses bons conseils Van Gogh, qui lui avait été adressé par son frère par l’entremise de Pissarro. Une exposition est actuellement présentée autour de la Maison Goupil : Vincent et Théo y ont travaillé, et les documents présentés évoquent les différentes techniques de la gravure.

Galerie d’Art contemporain

Si le lien avec Van Gogh est moins évident ici, la galerie d’Art contemporain s’invite néanmoins sur ce parcours, en présentant des sculptures et des œuvres sur papier de l’artiste Hervé Di Rosa, dont l’univers coloré sont une porte d’introduction au mouvement de la Figuration Libre.

Château d’Auvers-sur-Oise

Les artistes contemporains et les technologies multimédia ne sont pas en reste : dans l’orangerie du Château, le visiteur est plongé dans une expérience immersive qui s’adresse à son corps comme à sensibilité. L’artiste Arnaud Rabier-Nowart s’est entouré d’artistes numériques, de graffeurs, d’une psychanalyste et du sculpteur de son King’s Queer pour tenter d’offrir un aperçu tangible de l’expérience picturale de Van Gogh. Malheureusement, peut-être en raison d’une installation trop à l’étroit dans une enfilade de petite taille, le projet ne parvient pas à convaincre, ses kaléidoscopes irrémédiablement kitsch peinant à susciter l’émotion.

Cimetière

Enfin, le pélerinage ne serait pas complet sans un détour par le cimetière, pour découvrir les tombes de Vincent et Théo Van Gogh réunies à jamais par un pied de lierre.

Infos pratiques

« Trésors de sable et de feu » : le verre dans tous ses états
Le Divin Chesterton
Géraldine Bretault
Diplômée de l'École du Louvre en histoire de l'art et en muséologie, Géraldine Bretault est conférencière, créatrice et traductrice de contenus culturels. Elle a notamment collaboré avec des institutions culturelles (ICOM, INHA), des musées et des revues d'art et de design. Membre de l'Association des traducteurs littéraires de France, elle a obtenu la certification de l'Ecole de Traduction Littéraire en 2020. Géraldine a rejoint l'aventure de Toute La Culture en 2011, dans les rubriques Danse, Expos et Littérature. Elle a par ailleurs séjourné à Milan (2000) et à New York (2001, 2009-2011), où elle a travaillé en tant que docent au Museum of Arts and Design et au New Museum of Contemporary Art. www.slowculture.fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture