Arts
Seasons in the abyss, Claude Lévêque transcende l’école Pierre Budin

Seasons in the abyss, Claude Lévêque transcende l’école Pierre Budin

05 mai 2012 | PAR Bérénice Clerc

 

Claude Lévêque artiste à la renommée internationale et au travail passionnant a pris le temps de retourner à l’école, au cœur de la Goutte d’Or, pendant 4 mois et de créer une magnifique œuvre d’art avec des enfants.

Pour la première fois un Claude Lévêque tente l’expérience artistique dans une école élémentaire et décide de partager son travail de création avec 10 classes.

Pendant 4 mois, de Janvier à Mai Claude Lévêque rencontre les élèves, une salle de rendez-vous lui est confiée et pendant ou en dehors du temps scolaire les enfants le retrouvent, par petits groupes, selon leur désir.

Un dialogue s’installe, Claude Lévêque considère les enfants comme des artistes, ils partagent des idées, dessinent, font des maquettes, visitent l’appartement à occuper, laissent libre cours à leur imagination encore pure afin de faire naître l’oeuvre d’art finale.

De nombreuses visites d’expositions, de stocks, de caves et de ventes Emmaüs nourrissent leur travail, les échanges d’idées fusent dans ce laboratoire créatif unique les enfants prennent autant de plaisir à créer que Claude Lévêque.

La Goutte d’Or est un quartier métissé, une zone sensible diront certains, Pierre Perrin le directeur de l’école Pierre Budin aidé par son équipe éducative et divers partenaires  fait le choix de l’art et offre à ses élèves, l’ouverture, l’envie de partager, de créer et d’apprendre sans limite.

Une vraie réussite au vu du nombre de visiteurs lors du vernissage.

Quel bonheur de voir les yeux des enfants briller, quelle joie d’avoir pour guide des enfants heureux de transmettre leur expérience et de montrer leur travail et celui de Claude Lévêque avec une spontanéité et une intelligence rare loin des explications « pré-pensées » de certains musées ou galeries.

Céleste était notre guide, d’abord timide puis absolument passionnante, elle nous entraine dans les méandres de l’exposition, nous fait visiter chaque pièce, nous montre fièrement son doudou acteur de l’installation, nous livre ses impressions,  propose de trouver des objets cachés et se réfère à une exposition au Louvre ou à la galerie Kamel Mennour pour parler des sensations ressenties face aux œuvres.

Une prouesse jubilatoire !

Chaque espace de l’appartement est habité par une œuvre, entre ombre, lumière et son strident, la peur, l’angoisse pourraient s’installer mais la tendresse propre à Claude Lévêque est présente, elle apaise, offre un autre voyage. Les bancs de l’école volent, les jeux roses et les châteaux forts s’illuminent, boules à facettes et lumières font valser les objets dans une danse de la présence troublante et vive.

Le travail des enfants sur les mots, les formes, les matières, les couleurs, les volumes est immense et visible dans une autre partie de l’école.

Claude Lévêque créateur de néon porteur de mots à l’écriture fragile a également demandé aux enfants de coucher des mots en résonance avec la vie de l’école. Le J’ai peur d’Amine Ibn El Karaa est  exposé à l’entrée de l’école et donne le la d’une sensation hélas trop vite connue par les plus jeunes. Un joli documentaire réalisé par Emilie Moysson est également visible pour un récit imagé de cette aventure artistique.

Des élèves heureux, des mamans en boubous colorés, tailleurs, talons, robes, chignons, voiles et pantalons, des papas costumés ou en jeans baskets, des passionnés d’art, des peaux de toutes les couleurs, du respect, des échanges, des rires, de la fierté chez les petits et les grands autant de raisons de partager les mots de Claude Lévêque : « Le métissage est une question de survie de l’espèce humaine ».

Seasons in the Abyss est une exposition à voir d’urgence pour aimer l’école et adorer l’art. Les 9 et 16 juin de 14h à 19h les visiteurs auront la chance d’être guidés par Claude Lévêque lui-même.

 

Visuels (c) : Photo 1 :  Davide Del Giudice, photos 2 et 3 :Fabrice Seixas (Seasons in the abyss, 2012
Installation in situ, appartement de fonction, école Pierre Budin Paris 18eme
Mobilier scolaire et objets personnels apportés par les élèves, miroirs sans teint, boules disco, projecteurs
Conception sonore en collaboration avec Gerome Nox © ADAGP Claude Lévêque. Courtesy the artist and kamel mennour, Paris)

photo 4 : Claude Lévêque http://www.claudeleveque.com.

1001 BD : dictionnaire historique de la bande dessinée
[Live Report] : Derajah au New Morning le 4 mai
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *