Salons
Nouveau succès pour le Mondial du Tatouage à La Villette

Nouveau succès pour le Mondial du Tatouage à La Villette

09 mars 2015 | PAR Enora Le Goff

Ce week-end avait lieu la troisième édition du Salon Mondial du Tatouage organisé par l’incontournable tatoueur français Tin-Tin.

Durant trois jours 300 artistes venus du monde entier ont investi la Grande Halle de la Villette, venus de Thaïlande, du Japon, d’Allemagne, des Etats-Unis ou encore de Polynésie. Tous étaient là pour promouvoir et faire découvrir cet art, de plus en plus démocratisé au fil des années. Le Mondial, c’est près de 300 stands où chaque artiste tatoue des clients, mais c’est aussi des concerts, des expositions, des concours de tatouage, et beaucoup, beaucoup de rencontres. A travers les multiples allées c’est toute l’histoire du tatouage que l’on découvre, du old school au japonais, en passant par le hardcore ou les désormais très prisés tatouages graphiques.

Tels de véritables peintres modernes, chacun officie dans son style, aiguille au poing, vaseline prête à recouvrir les peaux, le vrombissement permanent des machines donne à la grande halle une ambiance particulière, faite de concentration, mais aussi de partage. Ici plus de pudeur, les corps sont mis à nu, les peaux tatouées rougissent, saignent, mais les sourires restent présents, chacun est là pour l’amour de cet art !

Dans cet espace de 20 000 m2 des milliers de personnes vagabondes entre les bars, la scène et les stands, la découverte de « votre » artiste tatoueur peut se trouver à chaque angle. Car le tatouage, c’est une affaire de goût, de style, mais aussi de feeling, et c’est ce que permet le mondial, discuter avec les artistes disponibles en chair et en os, parfois dans un anglais approximatif, mais toujours avec fougue !

Celui qu’on appelle désormais le « dixième art » ramène des foules éclectiques, intergénérationnelles, avec plus de 30 000 visiteurs ce salon est plus que jamais à la mode, comme la confirme aussi la réussite de l’exposition du Quai Branly « Tatoueurs Tatoués » (qui s’achève le 18 octobre prochain). Le tatouage n’est plus marginal, c’est un vrai choix artistique, un regard sur soi que l’on offre aux autres, la démonstration d’une personnalité ou d’une histoire.

Certains stands sont littéralement envahis, notamment ceux de l’équipe de Tin-Tin (qui travaille depuis une trentaine d’années dans son salon de Pigalle), mais aussi celui d’une sélection de tatoueurs polynésiens venus en groupe. L’Italien Marco Manzo impressionne toujours autant avec ses impressionnantes pièces dorsales semblables à de la dentelle, et les Français Niko Inko, Mope et Mikki Bold attirent aussi par leur style très graphique, fait de touches de couleur ou d’inspiration street-art.

La Grande Halle a donc été pendant trois jours la parfaite vitrine des multiples styles et artistes tatoueurs, le tout dans une ambiance très festive ; donnant libre cours à l’imagination corporelle, ce salon a été la preuve ultime que le tatouage est désormais en vogue pour tous, tout en restant ne l’oublions pas… définitif !

Visuels (c) : affiche du mondial, YBouh

To see in Paris (March, 9)
« The Knick » : autopsie du New York de 1900
Enora Le Goff

One thought on “Nouveau succès pour le Mondial du Tatouage à La Villette”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture