Salons

Art shopping en mai : retour sur un salon à taille humaine à Paris

Art shopping en mai : retour sur un salon à taille humaine à Paris

27 mai 2019 | PAR Magali Sautreuil

Du 24 au 26 mai 2019, s’est tenu le 24édition du salon international d’art contemporain Art Shopping dans le Carrousel du Louvre. Près de 7 125 visiteurs sont venus admirer et acheter des œuvres venues du monde entier. Plus intimiste que l’édition d’octobre, celle de mai propose au public une expérience différente : celle d’un salon à taille humaine, qui permet d’échanger plus facilement avec les galeristes et les artistes…

Le credo de l’Art shopping est de rendre l’art accessible à un large public, en proposant des œuvres pour toutes les bourses. Le salon offre également aux artistes émergents ou peu connus l’occasion de se faire connaître auprès des galeristes, des collectionneurs et de leurs pairs. Libre au visiteur de flâner parmi les exposants, puisqu’il n’y a pas de scénographie générale particulière.

Lors de cette édition, certains artistes, pour lesquels nous avons eu un coup de cœur, se sont démarqués.

À l’entrée du Salon, la Galerie ligne 13 (Page Facebook ici), référence de l’art urbain, mettaient en scène ses artistes, dont les performances ont rythmé l’Art Shopping. Une allusion de Nice Art à Banksy nous a beaucoup amusés et la magnifique fleur que Gregos Art a immortalisé en hommage à toutes les mamans nous a énormément touchés.

Non loin de là, la ribambelle de moines bouddhistes sculptée par la française Corinne Chauvet apporte gaieté et bonne humeur. Fruit de ses séjours et résidences d’artiste en Asie, Corinne a su capter l’énergie positif de ces moines, dont le rire est communicatif. Un condensé de bonne humeur à consommer sans modération.

Les moines de Corinne Chauvet

Continuons notre voyage en Asie avec Asami.K. Née au Japon, dans la préfecture de Chiba, cette artiste cherche à renouer avec le charme des motifs délicats et riches en couleurs des kimonos à travers ses œuvres. Enrichies par ses propres dessins et ses collages, chaque œuvre est unique et un réel plaisir pour les yeux.

Stand d’Asami.K.

Tout comme le sont les œuvres AboriGèneFemme et ÉtranGèneFemme de l’australien Benjamin B?ni. Presque chamaniques, celles-ci prennent la forme de deux feuilles aux couleurs chatoyantes, renfermant un visage féminin. Un art de la métamorphose qui intrigue et séduit, à l’instar des corps féminins sculptés par la lumière et les drapés de l’italien Franco Cola.

A contrario des deux artistes précédents, le corps humain est quasiment absent des compositions d’Ulrich Kälberer. Sa série The dark lost placesest empreinte d’un certain romantisme noir. À la lumière de quelques réverbères ou de la lune, ses scènes nocturnes nous révèlent des paysages dénués de toute vie, où les lieux sont soit désaffectés, soit en ruine. Une œuvre poétique sans nul doute…

Piscine ouvert d’Ulrich Kälberer (visuel fourni par le Salon)

Une impression que l’on retrouve dans les petits formats du français Marc-Antoine Conrad. Cet artiste est à l’origine d’un nouveau mouvement pictural : le spectrisme. Né en 2014, ce courant se caractérise par « des tableaux de petit format, des traits visibles, une composition ouverte et une utilisation inhabituelle des angles de vue. Plutôt que l’aspect stable et conceptuel des choses, il cherche à capter les lumières fugitives, les phénomènes climatiques et lumineux » (source ici), comme le halo de lumière qui entoure un objet éclairé. Le spectrisme est en cela une invitation à rêver…

Marc-Antoine Conrad

Un rêve que nous avons poursuivi en découvrant l’artiste française autodidacte, Myriam Racine, qui nous a séduit par sa série d’œuvres sur le mouvement. « C’est en découvrant Les neuf mouvements sur la danse d’Auguste Rodin qu’elle a vécu ses premières grandes émotions. Depuis, guidée par l’émotion du moment, elle alterne les supports et les techniques, joue sur les formes, la souplesse, l’équilibre, les matières… » (Myriam Racine) Son terrain de jeu semble infini… Une artiste à suivre, dont vous pourrez découvrir les œuvres du 7 au 13 octobre 2019, au Lavoir de Carrières-sur-Seine. Restez au courant de son actualité via sa page Facebook (ici).

Stand de Myriam Racine

L’espagnole Encarna Murillo aime également jouer avec la matière. Ses empâtements de peinture et la répétition du même motif donnent de la profondeur à ses toiles, dont une est un clin d’œil aux Ménines de Vélasquez et à Pablo Picasso.

Encarna Murillo parmi ses oeuvres

Pour cette 24édition, deux grandes galeries, qui exposaient de grandes signatures, étaient également présentes : la Galerie Montaigne (Bernard Buffet, Armand…) et l’Oxford Gallery (Théo Tobiasse, Claude Venard, JonOne…).

Outre les artistes et la galeries, Art Shopping avait aussi invité, pour la première fois, Fotofever, une foire internationale créée en 2011 dédiée à la création photographique contemporaine, dont la prochaine édition aura lieu du 8 au 10 novembre 2019, dans le Carrousel du Louvre (Plus d’informations ici). Une place d’honneur avait été attribué à son programme Start to collect qui, à l’image de l’Art shopping, encourage et facilite la découverte de jeunes talents et l’accès au marché de l’art du plus grand nombre.

Si vous êtes sensibles à l’art, profitez de l’Art shopping pour vous initier ou étendre votre collection. Prochains rendez-vous :

  • Du 31 mai au 2 juin 2019, à La Baule.
  • Du 8 au 10 juin 2019, à Biarritz.
  • Du 18 au 20 octobre 2019, à Paris, au Carrousel du Louvre.

Restez informer via le site Internet de l’Art shopping (ici).

Visuels : Affiche officielle et image du tableau intitulé  Piscine ouvert d’Ulrich Kälberer fournis par le Salon. Les autres photos sont de Magali Sautreuil,

 

Infos pratiques

Comme Vous Emoi
Espace Saint-Martial
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *