Arts
Musée national Jean-Jacques Henner : une belle réouverture

Musée national Jean-Jacques Henner : une belle réouverture

10 juin 2016 | PAR Géraldine Bretault

Pour les amateurs de lieux intimes et de musées d’artistes, la réouverture après travaux du Musée national Jean-Jacques Henner est une très jolie nouvelle. Si le peintre n’a pas habité en cet hôtel particulier, acquis par sa nièce en 1924 pour y exposer les toiles de son oncle, il a auparavant été la demeure d’un contemporain du peintre, Guillaume Dubufe.

[rating=4]

DEROULE_HENNER_IMP-6-04.indd

Ainsi, la visite ce cet hôtel particulier édifié en 1878 présente un intérêt double : redécouvrir la vie artistique intense qui animait la plaine Monceau dans la seconde moitié du XIXe siècle, dans un décor conçu pour recevoir, et découvrir un atelier de peintre reconstitué au 3e étage de l’immeuble.

Certes, le musée-atelier de Gustave Moreau offre déjà tout cela, dans un hôtel particulier où l’artiste a passé une majeure partie de sa vie.

Mais le nouvel accrochage du musée Henner présente encore plus d’œuvres qu’auparavant, dans un esprit très XIXe siècle, et permet d’offrir un panorama complet sur l’œuvre d’un peintre mondain et académique, au talent indéniable.

Né en Alsace, le peintre gardera toute sa vie un attachement indéfectible à sa région natale, dont il multiplie les paysages. Reçu au prix de Rome à sa troisième tentative, il passe cinq ans à la villa Médicis, dont une salle au premier étage rend compte. Puis viennent les nombreuses commandes de portraits, qui ressuscitent le Tout-Paris de l’époque. Enfin, l’atelier présenté au 3e étage rassemble des objets ayant réellement appartenu à Henner, et qu’il a utilisés dans son atelier de la rue Pigalle. On y trouve une psyché, sa palette, des esquisses, du mobilier, dans une atmosphère à la fois dense et intime.

Pour compléter votre visite, les éditions d’art Somogy se sont associées au musée pour publier un ouvrage somme sur cette réouverture : « Musée national Jean-Jacques Henner : de la maison d’artiste au musée ». Richement illustré – avec une grande qualité des reproductions -, l’ouvrage aborde tous les aspects déjà évoqués, sans oublier le fameux « Atelier des Dames », fondé par Jean-Jacques Henner et Carolus-Duran, pour y enseigner les Beaux-Arts à des artistes féminines. Il contient par ailleurs une chronologie de Henner, un plan de la plaine Monceau, un index des noms de personnes, ainsi qu’une bibliographie.

Musée national Jean-Jacques Henner : de la maison d’artiste au musée, Coédition Musée national Jean-Jacques Henner / Somogy éditions d’Art, 160 p., 120 ill., 22€, paru le 18 mai 2016

 

« Couleurs Venise, la vie de Titien », de Michel Peyramaure
[EXPO] Foot Foraine invite arties et footeux à fêter l’Euro ensemble à la Villette
Géraldine Bretault
Diplômée de l'École du Louvre en histoire de l'art et en muséologie, Géraldine Bretault est conférencière, traductrice et rédactrice dans le secteur culturel, collaboratrice régulière de l'ICOM, des Rencontres d'Arles, de la revue de design Etapes. Membre de l'Association des traducteurs littéraires de France et du Syndicat de la critique de théâtre, musique et danse, elle a rejoint l'aventure de Toute La Culture en 2011, autour des rubriques Danse, Expos et Littérature. Elle a par ailleurs séjourné à Milan (2000) et à New York (2001, 2009-2011), où elle officiait en tant que Docent au Museum of Arts and Design et au New Museum of Contemporary Art.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *