Arts

L’ombre de la guerre : Relectures de joyaux du photojournalisme à la MEP

30 juin 2011 | PAR Yaël Hirsch

Dans le cadre du projet Science for peace de la Fondation Veronesi, la Maison Européenne de la Photographie revisite des photos de guerre classiques en proposant, par des textes qui reviennent sur le contexte du déclic, une réflexion sur le pouvoir symbolique des images. Jusqu’au 25 septembre 2011.

L’exposition commence avec le fameux « Milicien républicain à l’instant de sa mort » de Robert Capa. Ce cliché, publié d’abord dans le magazine « Vu » puis ayant soulevé une immense polémique sur son authenticité est remis dans son contexte par une bref texte de présentation, à côté de la photo. Comme tous les chefs-d’œuvres de photojournalisme que présente l’exposition « L’ombre de la guerre ». On retrouvera ainsi éclairés les clichés de Mario De Biasi sur Budapest en 1956,  de Philip Jone- Griffith et Sebastien Huet (qui avait fait l’objet d’une rétrospective à la MEP, cet hiver, voir notre article) sur le Viet-Nâm, de Romano Cagnoni sur le Biafra, ceux de Mucha Bar-Am sur la Guerre des 6 jours, ceux de Gabriele Basilico sur la Guerre du Liban, d’Alexandra Boulat (voir notre article sur l’exposition du Petit Palais) sur le Pakistan et ceux de Sebastiao Salgado sur l’Angola (dont uen superbe image où des enfants se cachent dans une caisse en bois).

Un promenade à la fois douloureuse et magnifique à travers les conflits du 20e siècle, et leurs conséquences pour les militaires, comme pour les civils.

A noter : Un catalogue, édité par Contrasto, accompagne l’exposition.

Les Monty Python de nouveau à l’écran!
Specific Média et Justin Timberlake rachètent My space
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “L’ombre de la guerre : Relectures de joyaux du photojournalisme à la MEP”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    A propos

    Toute La Culture : Comment choisir ?
    Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

    L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
    Soyez libres… Cultivez-vous !

    Soutenez Toute La Culture