Arts

L’oeil de Moscou vise le Louvre

29 septembre 2010 | PAR Pamina Le Guay

Le Kremlin bloque la venue des oeuvres de Avdeï Ter-Oganian au Louvre et compromet, ainsi, l’ouverture de l’exposition « Contrepoint Russe ».


L’exposition Contrepoint russe, qui s’ouvre le 14 octobre au Musée du Louvre, devra se passer d’un artiste. Les oeuvres du Russe Avdeï Ter-Oganian ont été censurées par le Kremlin. En cause : des toiles jugées provocatrices à l’égard de l’homme fort du pays, Vladimir Poutine. Comme « Radical Abstractionnism, n°8 » présentant un rectangle noir sur fond rouge au-dessus d’un petit cercle blanc, avec une légende sans appel : « Cette oeuvre appelle à commettre un attentat contre l’homme d’État V.V. Poutine dans le but d’arrêter son activité étatique et politique. »Difficile à exposer en 2010, déclarée année France-Russie.

« Le Louvre a pris connaissance de la décision du gouvernement russe de ne pas autoriser la venue en France de cette œuvre. Le musée réfléchit à la suite à donner à cette décision », indique à l’AFP, l’établissement public qui prend cette affaire au sérieux mais ne veut pas en dire plus à ce stade.

Avdeï Ter-Oganian, joue sur la provocation :  l’artiste avait déjà risqué la prison en 1998 pour une performance dans laquelle il détruisait des reproductions d’icônes traditionnelles, dénonçant ainsi l’idolâtrie russe. Poursuivi pour incitation à la haine et atteinte à la dignité humaine, il avait dû alors trouver refuge en République tchèque.

L’exposition « Contrepoint » doit présenter les œuvres d’une quinzaine d’artistes contemporains russes, choisis par Marie-Laure Bernadac, conservateur général, chargée de l’art contemporain au Louvre. La liste des œuvres avait pourtant été validée par la direction du Louvre.

Certains artistes de « Contrepoint » menacent déjà de boycotter l’événement. Trois ans après avoir frappé l’exposition « Sots Art » à la Maison Rouge, la censure Russe est toujours d’actualité.

Animal Collective : une clip-rêverie en bleu Klein pour « Bluish »
Blackberry dévoile sa tablette tactile
Pamina Le Guay

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *