Arts

Les vernissages de la semaine du 7 février

Les vernissages de la semaine du 7 février

06 février 2013 | PAR Sandra Bernard

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas, surtout du côté des vernissages. Comme toujours TLC vous a préparé une petite sélection variée.

Jeudi 7 février :

Le Très Honoré vous convie au vernissage de l’exposition de portraits réalisés par l’agence Modds. Ces portraits de personnalités du cinéma, de la musique, de la mode, sont un duel entre le photographe et son modèle pour imposer « sa vision ». Parfois préparées, parfois prises presque sur le vif, ces photographies dont le cadrage et la lumière ont été rigoureusement travaillés nous interpellent. Exposition Modds « regards portraits », Très Honoré 35, place du Marché Saint-Honoré 75001 Paris France. Vernissage le jeudi 7 février de 18h à 20h.


La Saint Valentin approchant, Le Cabinet d’Amateur initie une exposition intitulée « Love etc. [ titre provisoire ] » Une histoire de l’amour de la préhistoire à nos jours… De la femme des bois à la femme du bois, plus de 20 000 ans d’histoire de l’amour nous séparent. Erolf Totort nous présente Ava, femme de cromagnon qui tombe amoureuse d’Adama. Madame explore la notion de « transgression »dans toutes ses formes et surtout les idées reçues sur les hommes, les femmes, et sur l’amour. Pour Tristan des Limbes, l’amour devient fusionnel et dévastateur. Dominique Larrivaz peint des corps grandeur nature, sans artifice, au plus profond de l’intime. Il nous présente ses « Filles à vendre », qu’il installait dans les années 80, rue SaintDenis ou au bois de Boulogne…« Love etc. [ titre provisoire ] » Une histoire de l’amour de la préhistoire à nos jours…, Le Cabinet d’Amateur 12 rue de la Forge Royale 75011 Paris, 01 43 48 14 06. Vernissage le Jeudi 7 février 2013 à partir de 18 heures.


Jeudi toujours, la galerie perception inaugure sa nouvelle exposition « welcome to ». Cette exposition collective tourne autour du jardin « park » sous toutes ses formes, sorte d’« l’entre-deux », d’état transitoire parfois mystique, parfois crue. La promenade est également ponctuée de rencontres avec la figure animale : objets hybrides ou animaux mutants, mêlant matière brute et matériaux manufacturés. Exposition WELCOME TO, galerie PERCEPTION PARK 20 RUE DOMAT 75005 PARIS, VERNISSAGE INAUGURAL JEUDI 7 FEVRIER A PARTIR DE 18H.


Samedi 9 février :

La galerie Michel Rein débute pas moins de deux expositions (une par niveau) la samedi 9 février. Au premier niveau, c’est DAVIDE BALLIANO / PANOS TSAGARIS PICATRIX qui vous attend. Cette exposition juxtapose les travaux de  Davide Balliano et  Panos Tsagaris. Son titre provient du Ghâyat al-Hakîm, connu en Occident sous le nom de  Picatrix un des grimoires les plus larges et les plus complets  existant,  attribué au mathématicien andalou aj-Majrit. La pratique de Davide Balliano et Panos Tsagaris, à travers une large étendue de medium, est influencée par de nombreuses références : de l’histoire de l’art et de la culture aux influences alchimiques et ésotériques, incluant des symboles hérités des Rose-Croix et des Francs-Maçons. Ils indiquent le chemin de la transmutation, de l’éternel retour de la même réalité dans la mutabilité des formes. Ils croisent les connaissances, les genres, les chronologies avec une poétique éclairante, scandaleuse et vibrante. Dans leur recherche l’oeuvre explose et se recompose elle-même en un tissu mêlé de passé et de futur.

La seconde exposition I’LL COME BACK LATER propose des photographies de MARK RAIDPERE. Il s’agit de la  troisième exposition personnelle de Mark Raidpere à la galerie après  International en 2008 et  Vidéos en 2006. Le travail de Mark Raidpere explore avec une grande sensibilité et efficacité les dilemmes et les anxiétés de l’esprit humain, sa solitude irrépressible et son destin tragique.  Teintée de connotation sociale, sa recherche s’inspire souvent de son propre environnement familial mais se concentre aussi parfois sur les marginalisés, la violence urbaine et la vie de la rue. DAVIDE BALLIANO / PANOS TSAGARIS PICATRIX et I’LL COME BACK LATER de MARK RAIDPERE, GALERIE MICHEL REIN 42 rue de Turenne, 75003 Paris, vernissage samedi 9 février de 16h à 21h.

Visuels : affiches des expositons
Les Victoires de la Musique Classique ont 20 ans !
LVMH conserve Riccardo Tisci à la tête de Givenchy
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *