Arts

Les vernissages de la semaine du 28 novembre

Les vernissages de la semaine du 28 novembre

28 novembre 2012 | PAR Tatiana Chadenat

L’art contemporain est à l’honneur pour cette semaine de vernissages haute en couleur. La programmation offre un panel varié d’artistes français et internationaux. Comme à son habitude elle déroule des expositions photos, peintures, sculptures, installations, performances en tout genre et à ne pas manquer !

Située à Paris, face au Musée Picasso, la Galerie Christophe Gaillard vernit demain à 18h l’exposition «la parabole des aveugles», une série de photographies de l’artiste Thibault Hazelzet. Les techniques utilisées par l’artiste – le jeu de flou, la netteté, la profondeur de champ, la surexposition et la sous-exposition – sont autant de moyens pour rendre compte au spectateur d’un éblouissement voire d’une gêne, pour qu’il se sente lui même aveuglé. L’idée est de créer une distanciation face à l’image tout en rompant avec la traditionnelle approche photographique qui veut que le regard se fonde dans la photo. La galerie se trouve au 12 rue de Thorigny et l’artiste y est exposé jusqu’au 12 janvier 2013.

Les tableaux de Pierre Mabille sont exposés à partir de demain à 18h à la Galerie Jean Fournier 22 rue du Bac dans le 7ème. L’exposition se divise en trois : des tableaux à l’acrylique sur toile pour commencer, puis des dessins de l’Antidictionnaire et des tableaux récents déroulés sur la verrière de la galerie sous le nom de « Suite Bonnard ». Le leitmotiv de l’exposition sont les formes longilignes exploitées par l’artiste qui déploient une multitude de possibilités visuelles. L’exposition qui se terminera le 5 janvier 2013 à la Galerie présente plusieurs facettes de l’oeuvre de Pierre Mabille, elle rend compte en couleurs de sa perpétuelle évolution.

Le 1er décembre place à Henrik Plenge Jakobsen qui présente «A thing of the Mind» à la Galerie Patricia Dorfmann (61 Rue de la Verrerie  75004 Paris), qui depuis sa création en 1990 propose un programme toujours axé sur la création contemporaine internationale. Sous de multiples formes

 – sculptures, installation ou performance – l’artiste danois y met en forme une oeuvre engagée tournant autour de questions socio culturelles et politiques. « Pendant longtemps j’ai voulu explorer la mer Baltique. En partant d’instincts purement idiosyncrasiques, cette recherche devait s’engager vers la voie la plus libératrice possible. J’habite à Copenhague et la mer Baltique est juste devant ma porte. J’ai toujours été intrigué par son mélange d’eau douce et d’eau salée, ainsi que par son rôle essentiel dans l’histoire de l’Europe du Nord, pour la pêche, le commerce, la guerre, et plus récemment dans le secteur de la culture et des loisirs (…) J’ai initié une série d’actions sculpturales qui ont été filmées pendant le solstice d’été sur les côtes d’un certain nombre d’îles mythologiques suédoises et danoises de la Baltique. Les acteurs y jouent avec et contre les principaux protagonistes que sont le paysage côtier et la mer elle-même. Le niveau des eaux étant monté puis descendu durant la préhistoire, toutes les actions se déroulent à l’emplacement d’anciens fonds marins. Elles ont été tournées entre l’actuel rivage et l’ancien tracé du littoral.Ce voyage fut un exercice mental, un élan romantique et une incitation à la liberté dans un rapport aux textures, aux rituels, à l’aliénation et à l’instant avant et après le langage ». HPJ. Le vernissage a lieu à 14h jusqu’à 21h, l’exposition se termine le 12 janvier 2013.

Toujours le 1er décembre, la Galerie Art Concept (13 Rue des Arquebusiers Paris 3ème) est heureuse d’accueillir «les Filtres Harmoniques» d’Andrew Lewis. L’exposition dure jusqu’au 5 janvier 2013 et le vernissage commence à 18h. Cet artiste énigmatique, architecte de formation, passionné par les réseaux – électriques, sociologiques, génétiques – expose une série de tableaux. Son art hybride, à la frontière de la réalité et de la science fiction, est architectural. Le thème exploité est celui du temps : évolution sociale et technologiques sont exploitées et mises en relation. Les filtres harmoniques connectent les époques, et offre un espace temps propre plurielle et poétique.

Le 1er décembre la Galerie Franck Elbaz (66 rue de Turenne dans le 3ème) accueille l’artiste croate Tomislav Gotovac.

Le 5 décembre, la Galerie Brissot Art Contemporain 48 rue de Verneuil 75007 Paris est heureuse d’accueillir « Las Vegas », les fabuleuses photographies de Bruno Sassaronne. Son travail, effectué de jour comme de nuit, offre une quasi abstraction, dans lequel on devine des paysages urbains de Las Vegas. La Galerie Brissot Art Contemporain est dirigée par Bénédicte Chauliac souhaite plonger les visiteurs de sa galerie au coeur du processus narratif des artistes qu’elle défend, c’est ce qui se passe ici avec un «storytelling stratosphérique inédit de matière-lumière» à saisir jusqu’au 20 janvier 2013. Le vernissage de cette merveilleuse exposition a lieu à 18h.

Visuel : Thibault Hazelzet exposition « parabole des aveugles »

La mort subite d’Erik Izraelewicz, directeur des rédactions du Monde
[Live report] Mina Tindle au Trianon : délicate balade folk et pop
Tatiana Chadenat

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *