Arts
Les oeuvres de Joan Miro, mises aux enchères par son petit fils

Les oeuvres de Joan Miro, mises aux enchères par son petit fils

20 mai 2016 | PAR Aurelien Bouron

28 œuvres d’art du surréaliste espagnol Joan Miro ont été mises aux enchères le jeudi 19 mai à Londres. Cette vente aux enchères, organisée par le petit fils de l’artiste, a rapporté 69 122 dollars à la Croix Rouge en faveur des réfugiés.

Cette vente n’est pas qu’un acte philanthrope, mais une histoire de famille. L’artiste à passé une partie de sa vie à fuir la guerre civile espagnole. Il a vécu en exil à Paris jusqu’à l’arrivée des nazis en 1940. Fuir les zones de guerres, les dictatures, essayer de survivre avec rien, c’est l’histoire de Joan Miro mais aussi des réfugiés que son petit-fils veut aider.

Joan Punyet Miro a déclaré à l’AFP « Mon grand-père aurait fait la même chose. Il voulait toujours aider les défavorisés, les réfugiés et ceux en exil. Il saurait que ce qui se passe aujourd’hui en Syrie pourrait se passer demain en Espagne. »

Ce choix de la Croix Rouge est une autre histoire de famille. La fille de l’artiste a été sauvée par l’un des secouristes de l’association le 31 décembre 1965 après un grave accident de voiture. Pour les remercier, Miro avait fait le don de son œuvre Tapís de Tarragona  à l’association.

Dans les 28 œuvres mises en vente, on retrouve Le Fantôme de l’atelier, Les Montagnerds, Barb I et bien d’autres tableaux.

Visuel : Flickr – Yann Caradec

Die Antwoord sort une nouvelle Mixtape : « Suck on This »
[Cannes, Hors Compétition] « Gimme danger », un doc de Jim Jarmusch pas très fun
Aurelien Bouron

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *