Arts
Les Designer’s days interrogent l’Identité(s)

Les Designer’s days interrogent l’Identité(s)

08 mars 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’ «Identité(s) » est le thème de cette douzième année du Designer’s Day-Parcours Parisien du design. Véritable cheminement au sein de différents ‘showrooms’, mais aussi dans plusieurs lieux de la Ville. Designer’s Day-Parcours Parisien du design permet au public de s’immiscer dans l’univers des artistes et designers, des objets du quotidien au monde industriel . Du 31 mai au 04 juin.

1 association, 1 parcours et 90 étapes sont les chiffres qui semblent résumer le mieux ce parcours parisien du design 2012 organisé par l’association Designer’s Days, association fondée en 2001 dans l’objectif de faire mieux connaitre la création contemporaine, et de faire la promotion du design auprès du grand public. Comme chaque année à la lisière de l’été, l’association propose pendant 6 jours un parcours parisien du design, dans lequel les maisons membres et les partenaires ouvrent leurs portes et présentent des scénographies éphémères réalisées en collaboration avec des designers contemporains.

 » Parler d’identité(s) au pluriel c’est admettre la complexité, les paradoxes, la richesse d’un individu, d’une marque. A l’heure où un ministère de l’identité national a vu le jour, le thème de l’année se place dans une tendance de crise sociétale.  Le parcours viendra offrir au passant toute l’étendue de cette capitale du design qu’est Paris. En s’ouvrant sur de nouveaux lieux et de nouveaux quartier avec notamment une ouverture sur Pantin et un partenariat renforcé avec la RATP qui ouvrira à la visite de nouvelles stations  dans le cadre de visites guidées exclusives.

L’occasion de découvrir de nouvelles têtes montantes du design mais aussi de se tenir au courant des créations des plus grands.Ainsi, les vitrines des Galeries Lafayette Maison seront dédiées aux duos de commissaires d’exposition Mosign qui présenteront une séquence de design néerlandais. Héritage nécessaire à toute construction identitaire, les Piano Pleyel seront de la partie : signe particulier : « fait du design avec ses savoir-faire traditionnels. L’idée est de tisser un lien étroit avec les métiers d’art. Également l’édition 2012 met l’accent sur « L’émergence des nouveaux éditeurs dont les partis-pris créatifs sont de véritables manifestes » On se rendra notamment chez le trendi Merci à la rencontre de Mattiazzi.

Du point de vue géographique, « le Nord-Est Parisien, au-delà du périphérique sera le lieu d’une expérience totalement nouvelle pour le parcours Designer’s Days. Rassemblant les volontés de la Mairie de Pantin, du CDT93 et de Designer’s Days, ce nouveau parcours le long du Canal de l’Ourcq, accessible grâce à des navettes fluviales permanentes, sera consacré à la jeune création et aux relations entre artisanat et design. »

Cette année se dote d’événements de grande envergure, on trépigne d’impatience en lisant le projet de Jean-Michel Wimotte,  investira avec une installation exceptionnelle le Pont des Arts pour rassembler les deux rives de la Seine pendant la semaine.

Une autre façon de découvrir Paris !

Visuel : (c) D&ADCakedesign

Oiseau et Croco d’Alexis Deacon
Solidays 2012 : les premiers noms à l’affiche
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Les Designer’s days interrogent l’Identité(s)”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *