Arts
Les Belles Heures du Duc de Berry ou l’aube de renaissance

Les Belles Heures du Duc de Berry ou l’aube de renaissance

04 avril 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La petite chapelle du Louvre, nichée dans l’aile Sully accueille un trésor bien gardé par le Metropolitan Muséum de New-York : Les Belles Heures du Duc de Berry. Ce sont 94 enluminures (47 bifolios) qui sont exposées comme un livre ouvert dont on est le centre.

La circulation dans l’exposition s’annonce difficile de par l’essence même des œuvres. Elles ont été démontées de leur reliure pour être accrochées par double page. Cela nécessite de s’approcher sérieusement pour profiter des couleurs, des formes et des amorces de perspectives que les talentueux frères de Limbourg ont mis au service du frère du roi Charles V, le très people pour l’époque Duc de Berry.

Avant tout, qu’est-ce qu’un livre d’heures et pourquoi celui-ci crée l’évènement ? L’objet est classique au Moyen Age, c’est un livre de dévotion privée personnalisée. Par exemple, l’homme étant négociant, le folio 223 v raconte « Le duc en voyage ». Mais, essentiellement, il sert à accompagner le prieur tout au long de l’année. Ce sont donc des scènes classiques bibliques qui sont au cœur de ce travail précieux. Ici, et cela est peu traditionnel, sont intégrées les vies de Sainte Catherine, de saint Bruno, de Saint Jérôme et un cycle dédié à la Grande Litanie.

Ces heures-là témoignent, par leur finesse d’exécution, de l’interaction entre les enlumineurs, les orfèvres et les ivoiriers de l’époque. L’exposition, pour tenter d’illustrer ces liens présente d’ailleurs plusieurs pièces issues de la même période dont une rare Médaille d’Héraclius en argent repoussé et ciselé. On retrouve ensuite les motifs dans les Heures… Mais qui a inspiré qui ? Le mystère est gardé depuis six siècles !

Voir Les Belles Heures du Duc de Berry est un évènement aussi car le livre fut spolié à la famille Rothschild qui l’avait acheté pendant le Régime de Vichy. Il leur fut restitué après la collaboration et les propriétaires le vendirent alors au Metropolitan où il est soigneusement conservé depuis 1954. Avant cette noire épopée, les Heures avaient été oubliées durant tout le XIXe siècle. Leur état actuel tient donc du miracle et il est absolument éblouissant d’approcher un travail d’une telle finesse exécuté lors du premier XVe siècle.

Du point de vue stylistique, Les Belles Heures font office de transition entre le Moyen Age et la Renaissance. Le noir et blanc du « Parement de Narbonne » de Jean d’Orléans ici montré se fait oublier et les premières perspectives tentent de pointer le bout de leur nez. « L’annonce aux bergers », folio 52v présente par exemple un château dont les tourelles et les pointes ne sont pas au même niveau.

Un dernier exploit : Les Belles Heures furent les seuls que les frères de Limbourg réalisèrent totalement, contrairement aux peut-être plus célèbres Riches Heures. Les belles le sont vraiment, certifiant d’une unité artistique qui continue de faire date.

Visuel : Frères de Limbourg, L’Annonce aux bergers ( Tierce), Belles Heures du Duc de Berry, The Metropolitan Museum of Art, The Cloisters collection, 1954 ( 54.1.1), fol.52v. (c) The Metropolitan Museum

Soirée Détours 2012 au Scop’Club avec Rover, Christine, Nadéah, Frànçois & the Atlas et Claire Denamur
Dvd : F.A.R.C., un thriller inédit avec Edgar Ramirez
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Les Belles Heures du Duc de Berry ou l’aube de renaissance”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture