Arts

La grève des musées et des monuments continue partiellement, offrant la gratuité au Louvre

07 décembre 2009 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Au 15e jour de grève au centre Pompidou se tenait aujourd’hui l’assemblée générale Ile de France. A  la veille de l’entrée en grève de la Bibliothèque Nationale de France, la mobilisation change de visage. Beaubourg reste fermé au moment où Le Louvre choisit de laisser entrer le public gratuitement tandis qu’Orsay rouvre ses portes. La boite à sorties s’est rendue au rassemblement qui se tenait il y a quelques heures sur le parvis du centre Pompidou. Nous avons recueilli les propos d’Eric Hervo, secrétaire de la CGT Culture.

pic-0117

Que s’est il passé à l’Assemblée Générale qui a eu lieu ce matin au centre Pompidou?
L’Assemblée Générale a reconduit la grève à l’unanimité. Nous refusons que le centre cesse d’être un lieu de création.

La réforme va selon vous imposer des valeurs sures?
Oui, ça a déjà commencé, récemment Patti Smith , Christophe, ou Arthur H sont venus chanter, ce sont des valeurs sures, alors que le centre est par définition un lieu de pluridisciplinarité et de création, notamment en danse contemporaine et en théâtre. Cette identité du centre n’existe pas ailleurs.

pic-0125

Qu’en est-il des autres lieux?
Au niveau national, il y a eu ce matin une Assemblée Générale au Louvre qui s’est mal passé. La direction a ouvert le Carrousel à 8h alors que l’Assemblée Générale se tenait à 9h. L’Assemblée Générale a décidé la gratuité au Louvre.

Quelle est la réponse du gouvernement?
Aucune, le ministre nous dit appliquer la réforme. Nous voulons être reçus à l’Elysée.

Paris est ville culturelle et touristique, que faites vous de cet élément?
Nous avons ce souci. Si on supprime des subventions, on devra supprimer des postes, donc fermer des salles comme c’est déjà le cas au Louvre.

Etes vous soutenus par votre direction?
Pas officiellement, mais le président Seban a déjà fait des déclarations, sans subventions, il ne peut pas faire tourner le centre. Déjà en juin dernier, il a déclaré qu’il ne lourait jamais une œuvre comme le Louvre peut le faire.
Notre combat n’est pas contre notre direction, mais contre le ministère.

pic-0119

Le mouvement s’enlise-t’il ?
On a affaire à un gouvernement différent des précédents, avant on négociait, eux laissent pourrir, mais nous on va tenir le temps qu’il faudra. Le premier préavis a eu lieu le 27 octobre et nous n’avons toujours pas ouvert les négociations. Il y a des retenues sur salaires des agents alors que la grève n’est pas finie, c’est du jamais vu. La pyramide des âges est haute à Beaubourg, les agents connaissent leur lieu, c’est leur musée, ils ne veulent pas lâcher. Si Mitterrand nous reçoit, on poursuivra de véritables négociations. Nous n’avons pas obtenu ce que nous voulons: le maintien des postes et des subventions.

pic-0126

Combien d’argent le centre perd-t’il par jour ?
300000 euros par jour selon le Figaro. Nous n’avons pas vérifié. Pour mesurer ce qu’on perd, il y a les entrées, les redevances des entreprises à l’intérieur, il y a l’exposition Soulages, c’est un manque à gagner. Bien sur, on pénalise le public, mais le ministre ne nous répond pas.

 

Le photographe Klavdij Sluban décripte l’est
Hadewijch de Bruno Dumont
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “La grève des musées et des monuments continue partiellement, offrant la gratuité au Louvre”

Commentaire(s)

  • Greig

    Géniale ces photos : J’adore cette grève !

    décembre 7, 2009 at 19 h 45 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *