Arts

La France de Depardon en photos

01 octobre 2010 | PAR Pamina Le Guay

Raymond Depardon a passé cinq ans à parcourir la France « du Tour de France, des ronds-points et des villages ou moyennes villes, avec des petites zones industrielles ou urbaines qui se ressemblent toutes » avec son œil de photographe devenu une référence. Une exposition, à la Bibliothèque nationale de France, lui est consacrée. Elle se déroule en ce moment, à Paris, et ce jusqu’au 9 janvier 2011.

Raymond Depardon est décidément sans limites. Cinéaste autant que  photographe, il a consacré beaucoup de reportages au territoire français, mais, pour cette exposition, il a voulu concrétiser une idée folle : photographier seul, à la chambre 20×25, le territoire français, ses régions, ses pays.

Nomade dans l’âme, il se fixe une mission, à lui même : depuis 2004, il sillonne les routes au gré des saisons et des lumières afin de montrer, à égalité, les régions de France. Un voyage « retour » à la terre, à la paysannerie, aux racines.

Le voyage, pour Raymond Depardon, est une passion qui le dévore depuis ses débuts pour l’agence Dalmas, et toujours aujourd’hui, à son propre compte chez Gama.

C’est un curieux, il a couvert des conflits internationaux (Algérie et Viêt Nam), des sujets d’actualité, et même traqué les « people » comme un authentique « paparazzo ».

Parallèlement à son travail photographique, Depardon a réalisé des documentaires. Là encore, il a touché à presque tous les genres et réalisé de nombreux films importants. Le 12 décembre 2008, il a été honoré du prix Louis-Delluc.

Le trait le plus caractéristique de l’œuvre photographique de Raymond Depardon est sa volonté de photographier des « temps morts ». Un trait qui s’illustre aussi pendant son tour de France.

L’exposition présente dans une immense salle, une installation de trente six tirages argentiques couleurs lumineux, de très grand format. Il photographie en premier le paysage et poursuit sa recherche : « observer les traces de la présence de l’homme qui par son intervention au fur et à mesure de l’histoire a modifié le territoire. » commente le photographe. En orfèvre de l’image, Raymond Depardon l’a façonnée et ajustée pendant quatre ans. Le public pourra dans un second temps découvrir ses influences : il rendra hommage à  Walker Evans et Paul Strand, il pourra lire ses essais, ses travaux préparatoires, suivre sa trajectoire, accéder à La France de Raymond Depardon.

Infos pratiques : « La France de Raymond Depardon » du 30 septembre au 9 janvier 2011, BNF site François Mitterand, Quai François-Mauriac, Paris 13e,  du mardi au samedi de 10h à 19h et dimanche de 13h à 19h, trf 7 €(1/2: 5 €), m° 6, Quai de la gare ou 14, Bibliothèque François Mitterand.

Infos pratiques

Le budget de la culture en hausse
Le taxi en couleurs
Pamina Le Guay

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *