Arts

« L’Hôtel particulier. Une ambition parisienne », une exposition passionnante et ludique à la Cité de l’Architecture.

« L’Hôtel particulier. Une ambition parisienne », une exposition passionnante et ludique à la Cité de l’Architecture.

04 octobre 2011 | PAR Elodie Rustant

La Cité de l’Architecture tape juste. Sa nouvelle exposition offre un parcours passionnant et intelligent de l’histoire et de l’évolution de ce que l’on nomme communément un hôtel particulier.

Divisée en deux grandes parties, le parcours débute par une formidable immersion dans les pièces d’un hôtel particulier parisien. Le visiteur évolue dans une enfilade de pièces, chacune rattachée à une époque différente : antichambre Régence, salon Louis XVI et ses lambris peints, cabinet Napoléon III, ou encore habile treillage symbolisant le jardin.
Le scénographe Philippe Pumain, habitué aux expositions d’architecture, fait ici merveille avec un amusant et élégant mélange de décors de carton pâte et de splendides œuvres. Citons notamment la très belle chaise à porteur, prêt du musée des Arts décoratifs. Au total plus de 300 œuvres exposées.

L’exposition se poursuit par une seconde partie cette fois chronologique à la scénographie beaucoup plus classique et sage. La volonté du commissaire d’exposition est ici de brosser un portrait des successives évolutions architecturales de l’hôtel particulier, du Moyen Age à la Belle Epoque. D’impressionnantes maquettes d’hôtels parisiens emblématiques y sont présentées (hôtel de Cluny, Lambert, de Thélusson et enfin le Palais-Rose) au côté de dessins et autres plans. Quelques splendides pièces, notamment deux dessins de Viollet-Le-Duc.

La réussite de cette exposition (souvent à déplorer dans les expositions architecturales) est d’avoir su mêler fantaisie et technique.
A conseiller à tous : férus d’architecture et novices !

En lien avec l’exposition, la Cité de l’Architecture propose une exposition-atelier de 1h30 destinée aux enfants de 7 à 12 ans. Nos bambins sont invités à revêtir un « gilet d’architecte » et à reconstituer un hôtel particulier à l’aide de jolis modules de bois, tout en respectant les consignes et exigences des pointilleux propriétaires… Adorable et créatif !

Photo © Caroline Rose

Guerre et paix, un cinéma total pour une oeuvre littéraire grandiose
IVOX Party#4 : David Abel + This Is The Kit + Revival Kensuke à l’International le 18 octobre 2011
Elodie Rustant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *