Arts
Invader 80’s à la Générale Parmentier

Invader 80’s à la Générale Parmentier

08 juin 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La Générale, lieu immense du XIe arrondissement à l’architecture métallique du XIXe siècle accueille jusqu’au 2 juillet « 1000 » ,une exposition des œuvres d’Invader, maître du street art. L’occasion rêvée et gratuite de découvrir d’autres facettes de cet artiste protéiforme résumé trop souvent à ses invasions urbaines en mosaïque sur les recoins des murs des villes.

A l’entrée  la fameuse invasion est d’abord musicale, éléctro maitrisée, composée à partir de la musique  ce célèbre jeu vidéo sorti en 1978, l’un des tout premiers « shoot them up » dont le but est de détruire des vagues d’Aliens au moyen d’un canon laser en se déplaçant horizontalement sur l’écran. Viens ensuite la première surprise puisque le premier contact avec les œuvres se fait en passant dans une mini boite de nuit éclairée par une boule à facette projetant des Space Invaders,dont le sol est jonché de mosaïques cassées. On hésite, est-ce une œuvre que l’on peut traverser. Oui!

On découvre alors un espace immense où trône un Rubik’s cube, qui pour l’artiste est un matériau à l’art. Autour, des autocollants partout, sur un scooter, un frigo. Le sticker apparait ici comme un moyen d’expression urbaine évident. On le colle rapidement, sa parole est portée pendant des années.

L’intérêt majeur de cette belle exposition se situe dans la présentation de nombreuses œuvres constituées avec des carrés du célèbre casse-tête chinois. L’artiste s’amuse à recomposer des œuvres stars, tel le Déjeuner sur l’herbe, il dénonce, associant Ben Laden à Dark Vador, il déclare son amour, par la présentation de pochettes de disques qui l’ont marqué.

L’exposition est ludique et interactive, le promeneur peut choisir la musique diffusée par le biais de juke-box customisés, jouer avec une machine à bulles et commander des gaufres en forme de petite soucoupe tueuses d’Alien.

Une superbe présentation à la circulation agréable et innovante qui fleure bon la tendance vintage 80’s.  Lookez vous en conséquence et allez découvrir le travail de cet artiste méconnu. En plus, c’est entrée libre!

Shakira, brune enragée pour son nouveau clip « Rabiosa »
Soirée Serge à la Flèche d’Or le 23 juin 2011!
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Invader 80’s à la Générale Parmentier”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *