Arts
H5 : les marques sont une construction graphique à la Gaité Lyrique

H5 : les marques sont une construction graphique à la Gaité Lyrique

29 octobre 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Mais que fait cet aigle (napoléonien, nazi ?) dans le hall de la Gaîté Lyrique ? Comme une occupation des lieux, une marque étrange au nom sympa mais au symbole guerrier « Hello » a littéralement envahit l’espace. C’est ludique et stressant, en plus c’est Alex Gopher qui a composé la bande son.

H5 ce sont des designers talentueux, des fous de graphisme, une boite sachant faire bien tout ce dont une marque a besoin : logo, marketing, affiche…Cela tombe bien…Hello c’est une marque, une fausse marque, avec de faux symboles pour asseoir la fausse marque et la faire devenir vraie marque avec un vrai  festival de musique et des vrais  goodies à acheter à la vraie boutique, c’est un vrai disque comprenant le single original Hello Inc. « créé pour la marque par Alex Gopher et accompagné de plusieurs remixes dont ceux signés par Digitalism et DJ Falcon ». H5 a bien bossé !

L’immersion commence donc dès le hall  ave « Hello TM Liberty », on peut lire « Statue historique et emblématique de la marque inaugurée en 1893 lors de l’exposition universelle de Chicago. Réalisée par un élève de Frédéric Auguste Bartholdi, c’est un symbole d’universalité voulu par le fondateur de la marque Hello TM, Harvey Halloway, et un hommage à l’amitié franco-américaine chère à l’entreprise. Pour l’exposition à la Gaîté lyrique, c’est sa réplique qui est présentée : un aigle américain en bronze, de facture classique, qui accueille les visiteurs. Symbole de puissance et de protection le rapace a le regard résolument tourné vers le futur »… On doute. Attendez, elle existe ou pas cette marque ?

Ce trouble là nous poursuit, de la salle blanche de réunion, à l’ère de jeu en réalité augmenté en passant par le musée historique de Hello. Le point d’orgue vient dans le story telling qui nous raconte, animation 3D et musique de barge à l’appui la naissance de l’entreprise.

L’exposition est festive, ultra interactive. On joue, on dessine. Elle est surtout inquiétante sur le principe de réalité. Evidemment, toutes les marques que nous voyons que nous buvons ne sont que construction. Pourquoi les tolérons nous alors que ici, cet intrus semble être un imposteur tellement il sonne vrai ?

Ce sera aussi une vraie soirée 100% french touch, Le 17 NOVEMBRE 2012, Hello TM Super Discount invitera  le trio Etienne de Crécy – Alex Gopher – Julien Delfaud à se reformer.

On adore Hello finalement ! Une petite marque qui pourrait bien exister pour de vrai !

Visuel : (c) Maxime Dufour

 

Le Google Cultural Institut : la culture 2.0
Mort du célèbre compositeur allemand Hans Werner Henze
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “H5 : les marques sont une construction graphique à la Gaité Lyrique”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *