Galerie

Une très belle cuvée 2015 pour Art Elysées

Une très belle cuvée 2015 pour Art Elysées

21 octobre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Comme chaque année, les longues tentes de la foire off de la FIAC Art Elysées longent les champs Elysées, à peine séparées par la statue du général De Gaulle et d’une installation estampillée COP21, non loin du cœur vibrant du Grand Palais. Recette miracle du cocktail réussi de cette neuvième édition: 2 mesures de galeries d’art internationales triées sur le volet et 1 mesure de design concentrée sur la période 1950-1980. 

[rating=4]

 

 

C’est sous le titre « 2015, année de la lumière », que s’ouvre ce jeudi 22 octobre la 9ème édition de Arts Elysées. L’éclairage supervisé par Eric Michel, Pierre-Marie Lejeune et Yves Charnay emprunte au néon, que l’on retrouve en motifs rouge ou vert selon l’occupation, jusque sur les poignées des portes des toilettes. Au-delà de cette sculpture de la lumière, l’on retrouve 80 galeries : celles qui traitent d’art entre la concorde et le grand Palais, les experts du design sous forme de salon cosy de l’autre côté, vers le rond-point.

Côté art, c’est du grand classique, élégant, volontiers français ou européen. On note notamment de nombreux Bernard Buffet (Galerie Hurtebize, Galerie Dil), de beaux Manolo Valdes chez Marc Calzada et Jordi Pascual, du Klasen chez AD et du Hartung chez Najuma. Côté international on découvre aussi des poteries arborant les petits personnages en chemin de Ségui à la Galerie Minsky et de l’art venu d’Océanie chez Stephane Jacob.  Nos trois coups de cœur de cette sélection sont :

– les photos de Matthias Olmeta chez AD

– le travail d’équilibriste sur le bambou de Laurent Martin, dit Lo, présent sur le stand de sa galerie.

– l’hommage à la couleur très pêche sous forme de « Manuchrome primaire » signé Manuel Mérida.

Côté Design, on a aimé le choix un peu « brocante chic » de la galerie Mikael Najjar et la somme de siège Pierre Guariche trônant au milieu de la galerie dédiée au design à la galerie Alexandre Guillemain. On a aussi admiré les lignes des objets pensés par Yves de la Toru d’Auvergne pour la Galerie Messine.

Et, au sortir de cette longue allée élégante que constitue Art Elysées le long de l’avenue des Champs-Elysées, on peut, pour la première fois, découvrir 25 galeries d’art urbain réunies sous le chapiteau très chic de « 8e avenue ».

Art Elysées est une foire complète à suivre avec sensualité, si possible aux heures les plus calmes de ce week-end drogué à l’art contemporain.

visuels (c) YH

Infos pratiques

FIAC 2015, art et argent font la foire
Fiac 2015, que retenir ?
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *