Galerie
Un vent d’Asie souffle sur Art Paris

Un vent d’Asie souffle sur Art Paris

26 mars 2015 | PAR Marie Crouzet

Li Wei, June Lee Yu Juan, Chris Chong ou encore Vu Dan Tan sont autant de noms qui résonnent cette année sous la verrière du Grand Palais. Et pour cause, de l’Indonésie jusqu’au Philippines en passant par Singapour, l’Asie du Sud Est est l’invité d’honneur de cette édition 2015 d’Art Paris Art Fair. L’occasion pour les visiteurs de découvrir une scène encore inconnue du marché occidental.

Singapour et l’Asie du Sud-Est à l’honneur

A peine arrivé au Grand Palais, le thème de l’année s’expose sur le parvis. Une immense installation de l’artiste singapourien Hua Kuan Sai, Ling Ting n°2 (L’écoute) représente deux volutes blanches, sorte de pavillons de trompettes qui se font face et entre lesquelles on voudrait se glisser pour écouter les bruits qui en sortent. C’est d’ailleurs ce que fait l’artiste au moment de mon arrivée, et dont nous avons discrètement capturé une image, en même temps que le photographe officiel de la foire.

IMG_3356Dans la foire, huit galeries singapourienne sont réunies dans l’allée centrale et présentent des artistes de toute l’Asie du Sud-Est. Chez 10 Chancery Lane Gallery, on découvre le superbe travail de l’artiste activiste thailandais Manit Sriwanichpoom : un surprenant mur de photos en noir et blanc qui saisi des portraits d’hommes et de femmes dans une manifestation. Il suffit de se retourner pour découvrir chez Yeo Workshop une immense installation musicale de l’artiste singapourien Zul Mahmod. No substance City Without Soul est un laboratoire de chimie imaginaire où les sons sortent des becs bunsens et du contact d’un tube à essai sur une ampoule ; une véritable symphonie pour savant fou s’installe dans le Grand Palais.

Du solo show à gogo

Autre fait notable de cette édition 2015, le nombre exponentiel de solo show. Pour 145 galeries présentes cette année, 35 n’accrochent qu’un seul artiste aux cimaises de leur stand. Dès l’entrée, on peut se rendre sur le stand de la Carpenters Workshop Gallery pour y découvrir les objets en bronze de l’Atelier Van Lieshout, à la limite entre l’objet fonctionnel et l’œuvre d’art, les lampes présentées sont de véritables sculptures contemporaines. Chez Pierre-Alain Challier, on rend hommage à l’artiste italien Renato Mambor et à ses peintures figuratives très colorées dont la plus ancienne date de 1963. Artiste proche dans ses débuts de l’Arte Povera, il s’est ensuite rapproché du Nouveau Réalisme, très présent dans les toiles exposées à Art Paris. Très poétique, la délicatesse de son travail et la simplicité de l’accrochage en font l’un des plus beau stand de la foire. D’ailleurs, lorsque vous êtes dans cette allée, n’oubliez pas de visiter tous les stands, car même les plus excentrés réserve de belles surprises. IMG_3473C’est le cas de la galerie Nicolas Hugo qui a fait le choix de présenter un superbe solo show de l’artiste chinois Ren Hang. Maniant à la perfection la mise en scène de corps graciles et souvent nus, ce jeune photographe compose des images sensuelles et souvent loufoques. Avec une vingtaine de clichés de l’artiste présentés, le visiteur entre directement dans l’univers très sexué de Ren Hang, un choc pour certain et une révélation pour d’autres, dans tous les cas une proposition qui ne laisse pas indifférent.

Enfin, après ce tour de piste et plutôt qu’une conclusion, une petite mise en garde. Cette année, l’humain est au cœur de la réflexion des artistes présentés à Art Paris Art Fair et d’ailleurs, ils sont partout. Alors si vous ne comprenez pas pourquoi ce monsieur vous regarde sans bouger depuis vingt minutes, c’est simplement parce que ce n’est pas un monsieur mais bien une sculpture de Gwon Osang. À retrouver chez Paris-Beijing pour les plus courageux…

IMG_3452

[Lyon] « Quais du Polar » 2015, ça commence demain!
Les amazones de la terreur
Marie Crouzet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture