Galerie
Les vernissages de la semaine du 28 mai

Les vernissages de la semaine du 28 mai

28 mai 2015 | PAR Flora Vandenesch

Les vernissages de la semaine sont à découvrir cette semaine dans les galeries parisiennes : Les femmes sont à l’honneur avec des expositions d’oeuvres pensées et façonnées par des artistes féminines. Les champs d’interrogation et les supports varient, privilégiant la photographie et la céramique, mais aussi le papier, l’acier ou encore l’aluminium.

Magnifiquement aluminium, Anne Bourse et Emilie Perotto

La galerie Anne Barrault présente Magnifiquement aluminium / Soleil violet / Une démesure. Le projet est né de la rencontre entre deux plasticiennes : Anne Bourse et Emilie Perotto. Anne Bourse travaille à partir de découpages, de collages, de dessins et parfois d’assemblages d’objets un peu « foutus » qu’elle chérit. Chacune de ses œuvres est douée d’une légèreté propre aux éléments choisis. Emilie Perotto réalise des sculptures à échelle imposante. Ses formes se construisent avec des matériaux coûteux, comme l’acier inoxydable ou la fonte d’aluminium, à la lumière blanche et argentée.

Vernissage le samedi 30 mai. Du Vendredi 29 mai 2015 au Samedi 27 juin 2015. A la galerie Anne Barrault, 51 rue des Archives, 75003 Paris. Plus d’informations ici.

Pole dance, Elsa Sahal

Pour sa cinquième exposition à la Galerie Claudine Papillon, Elsa Sahal continue de défier les limites de la céramique. Avec Pole Dance, elle donne à voir des sculptures de corps dansants et morcelés, s’affranchissant au sens propre et figuré, des lois de la gravité. Elle s’offre la possibilité de verticaliser ces nus couchés, d’affranchir la céramique de son socle, de la présenter sans rapport au sol, sans dessus dessous.

Vernissage le samedi 30 mai. Du samedi 30 mai au vendredi 17 juillet 2015. A la galerie Claudine Papillon, 13 rue Chapon, 75003 Paris. Plus d’informations ici.

Stranger than paradigm, Isabelle Le Minh

Qu’est-ce que la photographie? Quelles sont les limites de la perception d’une image? Plutôt que de tenter d’élucider ces questionnements, les oeuvres présentées dans cette exposition semblent vouloir lui tordre le cou. La photographie n’y est envisagée ni comme médium, ni comme idée, ni comme matériau, mais plutôt à travers son épaisseur historique, qui concerne tout autant les techniques que les rituels et conventions sociales de l’image.

Vernissage le samedi 30 mai 2015. Du samedi 30 mai au jeudi 4 juin 2015. A la galerie Christophe Gaillard, 12 rue de Thorigny, 75003 Paris. Plus d’informations ici.

– Camilla Wills, Galerie Gaudel De Stampa

L’artiste londonienne a travaillé pour l’édition Book Works, destinée à publier de jeunes artistes contemporains. En 2014, elle a co-édité avec le Camdem Arts Centre, le livre de Moyra Davey, I’m your fan. Au Printemps 2015, elle publiera Love your parasites en association avec la presse paraguayenne. En parallèle, elle participe aux activités du programme Baby Doc avec Le Commissariat, Laetitia Paviani et Carl Phelipot.

Vernissage le jeudi 28 mai. Du jeudi 28 mai au samedi 18 juillet 2015. A la galerie Gaudel De Stampa, 49, quai des Grands Augustins, 75006 Paris. Plus d’informations ici.

Visuels : Anne Bourse, Elsa Sahal, Isabelle Le Minh, Camilla Wills

Infos pratiques

Les soirées du week-end du 28 mai
La voix est libre prend ses quartiers au Cirque électrique
Flora Vandenesch

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *