Galerie

Les dix vernissages de la semaine du 1er mai

Les dix vernissages de la semaine du 1er mai

01 mai 2013 | PAR Camille Hispard

 

 

 

 

En ce 1er mai, fêtez avec Toute La Culture le travail d’une multitude d’artistes fascinants dont les galeries inspirées nous offrent les vernissages cette semaine.

Commençons tout en délicatesse avec le photographe Mickaël Gutmann et son exposition Two Many Perfumes à l’Espace Beaurepaire. Captivé par le rapport de l’autre et surtout de la femme vis-à-vis de l’homme, il met en exergue dans ses photos la perception des différences et des visons divergentes. « Des portraits, des nus et des architectures, des cheveux, des poils et du béton. » Two Many Perfumes du 30 avril au 5 mai 2013, à l’Espace Beaurepaire, 28, rue Beaurepaire, 75010-Paris M° Jacques Bonsergent. Vernissage le 30 avril à partir de 19h. 

Entrons maintenant dans le monde sensible et mystérieux de l’artiste plasticien Joël Andrianomearisoa, qui investit l’espace de la Maison Revue Noire avec SENTIMENTAL, jusqu’au 31 décembre 2013. L’exposition sera axée autour d’installations, d’objets, d’images et de vidéos avec des personnes d’amitié et de complicité. SENTIMENTAL, est une exploration sensorielle, en interaction avec chacun, une expérimentation. Un laboratoire en constante évolution avec des éléments en mouvance et des rendez-vous. Un monde, propre à l’artiste, emprunt d’une dualité où douceur et caresse se confrontent parfois avec froideur et fragilité. Il est question de sentiment, de désir et de corps même ! Du 1er mai au 31 décembre à la Maison Revue Noire, 8 rue Cels, 75 014 – Paris, M° Gaité. Vernissage le 1er mai de 13h à 20h.

La galerie 22,48 m² accueille l’exposition Layers qui propose une réflexion sur la surface et la mise en volume à travers les œuvres de Cécile Beau, Andreas Nicolas Fischer, Marie-Jeanne Hoffner, Lucie Le Bouder, Alexandra Sà et Olivier Sévère. Différentes matières et assemblages donneront un horizon divergent et captivant. Layers, du 3 mai au 8 juin 2013 à la  galerie 22,48 m², 30 rue des envierges, 75020- paris, M° Pyrénées. Vernissage le 2 mai à 18h. 

La Galerie Particulière présente deux artistes à travers le vernissage de deux nouvelles expositions. On retrouve le très talentueux photographe Gilles Coulon, au regard multi-culturel et aux œuvres très inspirées. En mêlant des événements sociaux, politiques et économiques, le photographe a réalisé une oeuvre associant des paroles de tunisiens à des paysages en mutations, tentant de saisir le renouveau de ce peuple. Gilles Coulon à la Deuxième Galerie Particulière, 11, rue Perche, 75003 – Paris, M° Saint-Sebastien Froissart. Vernissage le 2 mai à partir de 18h30 en présence de l’artiste.

Le second artiste présenté à la Galerie Particulière est Friederike von Rauch, originaire de Fribourg. Une photographe qui prend des clichés de lieux, d’espaces comme sujets. Sans jamais modifier la réalité. Les laissant planer dans une forme de mystère abstrait. Museums de Friederike von Rauch à la Galerie Particulière, 11, rue Perche, 75003 – Paris, M° Saint-Sebastien Froissart. Vernissage le 2 mai à partir de 18h30 en présence de l’artiste.

La Galerie des Boulistes expose dès jeudi les photographies en noir et blanc de Michel Sfez, extraites de l’ouvrage Paris pour toujours… qui retracent un Paris authentique de Ménilmontant à Belleville. Michel Sfez, du 2 au 29 mai 2013 à la Galerie des Boulistes, 169, rue Vercingétorix, 75 014 – Paris, M° Plaisance. Vernissage le 2 mai à partir de 18h.

Dans le cadre du cycle Cosa Mentale, Paysage(s), soit une synthèse des démarches photographiques axées sur les problématiques du paysage, des années 1970 à nos jours, à partir des artistes représentés dans les collections publiques françaises, la Galerie des Filles du Calvaire présente l’exposition Paysage Document IVPour ce fait, cinq artistes qui ont contribué à développer la photographie documentaire et à renouveler la vision du paysage par la puissance esthétique de leurs écritures seront mis à l’honneur : Thibaut Cuisset, John Davies, Gilbert Fastenaekens, Anne-Marie Filaire et Paola de Pietri. Paysage Document IV, du 3 mai au 22 juin 2013 à la Galerie des Filles du Calvaire, 17 rue des Filles-du-Calvaire, 75003 Paris, M° filles du Calvaire. Vernissage le 2 mai à 18h. 

Le centre culturel suisse tape un grand coup avec deux nouvelles expositions éclectiques et passionnantes de deux artistes suisses. Il y a tout d’abord l’oeuvre d’Uriel Orlow qui réalise des installations modulaires et multimédias qui réactivent la mémoire cachée de lieux marqués par l’histoire qui présentera son nouveau projet : Unmade Film. Son idée s’articule autour d’un film impossible, non réalisé ou détérioré et présenté par fragments dont le socle prend racine dans un ancien village palestinien transformé en hôpital psychiatrique à Jérusalem. Uriel Orlow, du 3 mai au 14 juillet 2013, au Centre culturel suisse, 32-38, rue des Francs-Bourgeois, 75 003 – Paris, M° Hotel de Ville. Vernissage le 3 mai de 18h à 21h.

Quant à la seconde exposition du Centre culturel suisse, elle s’axe autour de l’artiste Claudia Comte, plasticienne multi-palettes qui remet en cause les enjeux actuels de la peinture et de la sculpture.  Elle mêle les arts à partir d’inspirations éclectiques en étendant ses champs de création au design, théâtre, architecture d‘intérieur, mode, et arts plastiques. Claudia Comte, du 3 mai au 2 juin 2013 au Centre culturel suisse, 32-38, rue des Francs-Bourgeois, 75 003 – Paris, M° Hotel de Ville. Vernissage le 3 mai de 18h à 21h. 

La Galerie Chantal Crousel axe sa nouvelle exposition autour du mythe des Trois Grâces dans une lecture contemporaine. Ce sujet qui soulève des images connues aussi bien qu’imaginaires sera dans un  premier temps traité par un film de Jean-Luc Moulène. Des artistes de la Galerie tels que Abraham Cruzvillegas, Thomas Hirschhorn, Elizabeth Peyton, Danh Vo, Heimo Zobernig ont également créé une oeuvre autour de ce thème spécialement pour l’exposition. A cela s’ajoute  des œuvres de James Ensor, Rudolf von Laban et Francis Picabia. Une exposition à ne pas manquer du 4 mai au 15 juin 2013 à la Galerie Chantal Crousel, 10, rue Charlot, 75 003 – Paris, M° Saint-Sébatien Froissart. Vernissage le 4 mai. 

Visuel (c) : affiche/dossier de presse expositions.

[Live report] L’ouverture du festival Aurores Montréal avec Salomé Leclerc, Marie-Pierre Arthur et Ariane Moffatt au Divan du Monde
5 reportages sur les conditions de vie en Syrie sur Canal+
Camille Hispard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *