Galerie
Et l’amour Bordel ! Just Cage mêle acrylique et intimité

Et l’amour Bordel ! Just Cage mêle acrylique et intimité

15 octobre 2022 | PAR Yaël Hirsch

Pour la 4e fois – et pour la 2e fois hors les murs – la P Art House expose Didier Cagé alias Just Cage. Cela se passe au lieu idéal jusqu’à dimanche 16 octobre et le statement pop de l’acrylique rencontre des superpositions intimes.

C’est donc sur deux étages et sous le titre rock « Et l’amour, bordel ! » que Just Cage expose ses nouvelles créations au lieu idéal.

Surprise et réflexions sur l’art

Dès la vitrine, en suspension, la toile Mediterranée on the rocks saisit et surprend, comme une icône entre bleu Klein et bleu grec. A côté, une installation qui fait un clin d’œil vers Dali et le pop art fait réfléchir sur le statut de l’art. A l’intérieur, le climat est volontiers réflexif : l’artiste interroge l’amour de l’art et la nostalgie du temps des libertés. Alors que l’œil se laisse happer par les œuvres sont sur papier, notamment deux séries de 4 pièces très intimes, l’acrylique et la résine se superposent avec autant de préciosité que d’harmonie dans les Émotions et la Construction. Ce sont quasiment des sculptures. Et sous format plus grand l’Apéro au soleil de l’Italie semble tout autant une promesse qu’un dialogue avec à la fois Matisse et Mondrian.

La force de la toile

Au sous-sol, majestueuses et pour certaines posées à même le sol, les toiles colorées et de grandes tailles nous emmènent en terrain connu avec cet artiste chez qui le non figuratif s’incarne en couleurs fortes. Néanmoins si l’on regarde à l’intérieur de ces grands cadres, les superpositions interrogatives de résine et de peinture se retrouvent.

Le travail de Just Cage est donc encore et toujours en pleine évolution et s’interroge de manière décisive sur son propre champ de superpositions de couleurs.

 

Du 13 au 16 octobre, le Lieu Idéal, 31, rue Yves TOUDIC, 75010 Paris, 12h-20h. 

visuel(c) Mediterranean on the rocks, courtesy of the artist

Expo coup de coeur : Les Choses au Louvre
Coffret Mouloudji a 100 ans : joyeux anniversaire l’artiste ! 
Avatar photo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration