Galerie

Cutlog, l’art underground venu du monde et de l’espace

Cutlog, l’art underground venu du monde et de l’espace

23 octobre 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Déjà cinq ans. A cet âge là, la jeune foire n’est plus tant que ça un Off de la grande FIAC mais un événement en soi, en témoigne la qualité des galeries présentées. Tour du monde et plus d’une Cutlog plus que jamais « under the radar » comme le veut son créateur, Bruno Hadjadj.
[rating=5]

Cutlog s’est légèrement déplacée pour se nicher dans le trés joli et trés lumineux Atelier Richelieu. Ici pas de stands monstrueux, une trentaine de galeries triées sur le volet sont exposées.

Israël
Nous sommes saisis dès la première pièce par la galerie israélienne Art Connections. Le « Poutin » de Ruven Kuperman est glaçant de vérité, on croit à une huile et on trouve du crayon, la surprise est belle. La galerie qui à l’occasion de Cutlog s’est séparée en deux présente une pièce superbe dans son second espace. Un lustre de Michal Cole, brisé, comme tombé d’un décor d’un opéra. L’objet nommé Clamare et Chendalier, tout en dorure, surprend par son décalage.

Belgique et USA
La suite nous amène en Belgique et aux Etats-Unis. La « S » Grand Atelier bruxelloise et la californienne Creative Growth ont un point commun : les artistes sont tous handicapés. Le mot est valise car les peintres et les sculpteurs rassemblés ici sont déficients mentaux ou physique. Ce qui nous attrape, c’est l’originalité d’une installation murale présentant des visages barrés de fils de laine. L’oeuvre est de Rita Arimont. Du côté américain, le choix s’est porté sur des motifs nationaux. Notre œil s’attarde sur le bleu éclatant d’une jeune femme posant devant des avions, vue par William Scott, le trait est enfantin, il est surtout très percutant.

Les Etats-Unis, on les retrouve à la black square gallery qui offre les délicats collages sur papier de Anna Milashevych et photos extraites des vidéos très inspirées du travail de Marina Abramovic de Zinaida Lihorcheva. La galerie joue l’épure avec des murs peu chargés, le beau surgit dans l’apaisement que le collier de sang de la performance ne vient pas troubler, au contraire.

L’Allemagne
Nous allions nous faire avoir et passer à côté du professeur fou John Hyatt, fer de lance du mouvement des « Neue Romantik » en Allemagne. La surprise est dans le double sens que prend chaque personnage ou ensemble de personnages dans ces espaces bucoliques propices aux nombreux dessins. Il est exposé à la galerie Wolkonsky.

L’Espagne.
C’est le travail de Gonzalo Nicuesa qui nous séduit immédiatement, rappelant, s’il fallait encore en douter, que le dessin peut souvent dépasser la peinture. Ici, le relief détonne. On apprend qu’il travaille sur methacrilate. Il pose des objets sur fond blanc, comme un beau fauteuil rouge qui semble exister en 3D. Dans cette galerie, on s’arrête aussi sur les sculptures effrayantes et captivantes de Leire Urbeltz. Elle travaille la pâte à papier, le bois, le poil synthétique. Son drôle de ver de terre dérange autant qu’il attire. Bien joué.

Le Japon
Australien d’adoption, Frank Le Petit a.k.a K_Narf aime faire le lien entre le passé et le présent, et cela commence avec un minitel accroché au mur où tourne en boucle une vidéo explicative. Le monsieur croise les techniques de l’argentique et du numérique, invite le scotch à la fête. Le tout, ciselé, collé, donne l’illusion d’une matière textile. Les motifs sont sociétaux, dieu et la ville en prennent pour leur grade, à voir. La galerie japonaise Clear edition & Gallery offre un focus sur cet artiste à découvrir.

La France

De notre beau pays nous gardons la galerie en devenir Graphem, spécialisée dans le dessin. Un mur donne accès aux eaux fortes et monotype sur papier asiatique de la talentueuse Julie Maret. En 2011 elle avait mis en place un projet sur l’érotisme au féminin, délicatement ponctué de rouge. Ici, rien de girly, juste un trait ferme et sans compromis. La surprise, quand on demande aux galeristes leur lieu d’exposition à Paris, la réponse surprend, pour le moment, la galerie est en ligne uniquement. L’art 3.0, c’est totalement l’esprit de Cutlog !

L’espace
on termine avec une oeuvre Nicolas Fenouillat qui pourrait remporter bien des suffrages tellement elle est étonnante de contrastes. Une jolie cymbale posée sur un court trépied, on pourrait passer à côté. Heureusement, l’artiste ici présenté par la parisienne galerie Lebenson est là et raconte. Ce bout de batterie n’est pas en cuivre mais en pierre de météorite. On lui demande où s’achète ce matériau, il nous répond, le plus normalement du monde « chez un collectionneur ».

Le garçon est aussi performeur, notamment connu pour, justement, un solo de batterie un solo pour batterie qu’il a interprété dans la Nef du Grand Palais le jour des résultats des élections présidentielles aux USA. La partition étant la courbe d’estimation des votes pour Barack Obama.

Il performera d’ailleurs demain à 18H30. On ne serait pas étonnés qu’il soit repéré.

Cette cinquième édition de Cutlog est marquée par son aspect cosmopolite mais aussi par une affirmation d’une pluralité de techniques qui ne cessent de se réinventer dans un pont entre passé et avenir, tout en actualité.

Informations pratiques

Du 24 au 27 octobre, à l’Atelier Richelieu, 60 rue Richelieu. De 12h à 20H

 

Entrée 10 €, demi-tarif 5€.

Visuel : (ABN)

Le futur prix Marcel Duchamp est à la FIAC
Le Yoyo, du beau son au Palais de Tokyo le 29 octobre et après…
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. amelie@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *