Galerie
Agenda des vernissages de la semaine du 3 février

Agenda des vernissages de la semaine du 3 février

03 février 2022 | PAR Marion Allard-Latour

Cette semaine du 3 février est riche en vernissages. Tour d’horizon des galeries d’art où il faut absolument se rendre. 

Les femmes et la mer à la galerie Berthet-Aittouarès

Le peintre Jean-Pierre Schneider exposera ses oeuvres à partir du jeudi 3 février à 18 heures à la galerie Berthet-Aittouarès. Le thème des toiles présentées est aussi original qu’historique. À travers le travail lié aux amphores et aux jarres, l’artiste se dit attaché « aux principes essentiels du dessin ». Ces objets représentent pour lui « un symbole de vie, dont la forme arrondie, tel un ventre, évoque aussi l’enfantement ». Admirateur des grands maîtres comme Cézanne ou Le Caravage, Schneider poursuit « ses suites » avec fougue. 

Plus d’informations ici.

Johanna Perret à la Lou Carter Gallery

Un autre vernissage a lieu ce 3 février entre 18h et 21h à la Lou Carter Gallery. Les toiles monumentales de la peintre Johanna Perret apporteront au public un regard sur différents sentiments : « le romantisme et la tragédie de la nostalgie ». Les couleurs tantôt claires ou tantôt sombres amènent chacun à une réflexion sur le monde qui l’entoure. La contemplation demeure l’autre aspect d’une exposition qui s’annonce prometteuse.

Plus d’informations ici.

Splashes de Gabriel Jones chez RVB Books

Le photographe canadien Gabriel Jones sera présent le samedi 5 février de 16h à 19h, à l’occasion d’un vernissage et de la signature de son livre chez RVB Books. Depuis 2008, grâce à la caméra de son téléphone, Jones joue avec les codes du voyeurisme. Ses clichés montrent des femmes et des hommes pris à leur insu. À l’heure des réseaux sociaux et de la presse à scandale, il se glisse dans la peau d’un paparazzi à la recherche du scoop. 

Plus d’informations ici.

Breath de Jeff Kowatch à la galerie La Forest Divonne 

Les grands formats du peintre américain Jeff Kowatch sont exposées à Paris à partir du 3 février à la galerie La Forest Divonne. Kowatch emploie une nouvelle méthode pour réaliser ses oeuvres : le bâton à l’huile sur Dibond. Adepte de la méditation, qu’il a pratiqué pendant plus de vingt ans, il s’est inspiré de cet exercice à la fois physique et spirituel pour trouver les couleurs et les mouvements qui se reflètent dans chacune des toiles. 

Plus d’informations ici.

Icy and Sot à la DANYSZ Gallery

Le 12 février prochain aura lieu le vernissage des frères iraniens Icy et Sot Saman à la DANYSZ Gallery. Leur oeuvre vidéo « Our House is on Fire » est directement inspiré de la mobilisation mondiale en faveur du climat et de Greta Thunberg. Des sculptures et des peintures seront aussi visibles. Toutes ont un point commun : celui de « l’engagement des artistes pour un monde plus conscient ». 

Plus d’informations ici.

 

Visuel : © loucartergallery/Loic Madec

Exterminez toutes ces brutes par Raoul Peck : un documentaire percutant qui renverse le récit dominant sur les génocides
L’année du tigre de Yan Pei-Ming
Marion Allard-Latour

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture