Galerie
Agenda des vernissages de la semaine du 17 février

Agenda des vernissages de la semaine du 17 février

17 février 2022 | PAR Marion Allard-Latour

Chaque semaine, la rédaction de Toute la culture propose une sélection de vernissages. 

Voyages oniriques à la galerie Vellutini

Le photographe Chayan Khoï et le créateur de mobilier Michel Haillard présentent leur exposition Voyages oniriques à la galerie Vellutini, à partir du 17 février. Plusieurs thèmes rassemblent les deux artistes : « l’exotique et le primitif » ou « la spiritualité ou la magie ». Chaque œuvre est le fruit d’une imagination faite de rêves. Ces deux conteurs hors pair embarquent les visiteurs dans une fantastique épopée. 

Plus d’informations ici

Fragile ! à la Cité des sciences et de l’industrie 

La Cité des sciences et de l’industrie propose, dès le 19 février, une exposition dédiée aux enfants, à partir de deux ans. À travers les aventures de six personnages, dont Windy le ballon, Iggy l’œuf ou Folia la feuille de papier, le jeune public « fera l’expérience de la fragilité ». L’aspect ludique sera aussi au rendez-vous. 

Plus d’informations ici.

Jeux de paysages de Patrick Corillon à In Situ – Fabienne Leclerc

Le vernissage de l’exposition Jeux de paysages aura lieu dimanche 20 février de 14h à 18h. Patrick Corillon joue avec la notion de paysages. Il s’inspire des œuvres de Giorgione ou Poussin et donne aux spectateurs la possibilité d’avoir plusieurs grilles de lecture. L’auteur Pierre Henrion explique que « chaque mouvement laisse apparaître des recombinaisons de motifs et donc de nouvelles histoires ».

Plus d’informations ici.

B II B de Lars Fredrikson à In Situ – Fabienne Leclerc

Un autre vernissage se tiendra à la galerie In Situ – Fabienne Leclerc, le 20 février de 14h à 18h. Le dessinateur et sculpteur suédois Lars Fredrikson se consacra dans les années 1960 à l’art cinétique et à l’op art. L’artiste Léa Dreyer le définit ainsi : « il maîtrise le fonctionnement quasi-horloger de ces sculptures en mouvement. Elles abritent un système complexe propre à chacune, qu’il fabrique lui-même. »

Plus d’informations ici

Travaux des champs au Centre d’art et de photographie de Lectoure

Les photographes Claude Batho (1935-1981) et Myriam Richard sont à l’honneur au Centre d’art et de photographie de Lectoure (Gers). Toutes deux ont en commun de « capter leur univers immédiat », comme la vie de famille. Elles montrent aussi des objets du quotidien, en noir et blanc chez Claude Batho et en couleurs pour Myriam Richard. 

Plus d’informations ici.

Visuel : © Laetitia Larralde

Un concert 100% George Gershwin avec Wayne Marshall à la Philharmonie de Paris
Royal Blood « Typhoons » :  un album disco rock dansant taillé pour les dancefloor.
Marion Allard-Latour

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture