Expos

Une rétrospective exceptionnelle de William Kentridge en préparation au LaM

Une rétrospective exceptionnelle de William Kentridge en préparation au LaM

29 novembre 2019 | PAR Laetitia Larralde

Début 2020, le LaM vivra au rythme des œuvres engagées de William Kentridge avec une exposition rétrospective inédite en France. Un engagement fort auprès d’une œuvre contemporaine transdisciplinaire qui laisse déjà sa marque sur notre époque.

William Kentridge, artiste sud-africain lauréat du prix Praemium Imperiale en octobre 2019, prix considéré comme le Nobel des arts, s’installera au musée du LaM dès février prochain. Un tel artiste, multidisciplinaire et engagé tant dans son art que dans la société, méritait une exposition d’envergure. C’est ce que promet le LaM, en lui dédiant la moitié de sa surface d’exposition.

Inédite en France, l’exposition a été créée avec le Kunstmuseum de Bâle et investira le LaM avec un parcours pensé par la scénographe Sabine Theunissen, qui travaille avec William Kentridge sur de multiples projets depuis vingt ans. L’objectif est de faire connaître cet artiste majeur de la scène contemporaine par une présentation de tous les aspects de son œuvre. Car Kentridge est un artiste total : après avoir commencé par la gravure dans les années 1970, il cherche à devenir acteur à Paris, où il mettra au point son mode de fonctionnement futur, où la mise en scène et le mouvement auront un rôle déterminant. Il développe ensuite son art avec le dessin, le théâtre, la tapisserie, le dessin animé, la sculpture, les installations, la vidéo… Il utilise indifféremment les différents médiums pour transmettre son message.

Issu d’une famille fortement engagée contre l’Apartheid, débutant ses études par les sciences politiques avant de se tourner vers l’art, son œuvre maintient un lien fort avec l’Afrique du Sud et avec l’histoire de manière générale. William Kentridge remet en cause des évènements et des décisions politiques, questionne l’impact de l’histoire sur la ville ou encore cherche les différents points de vue afin de ne pas écrire l’histoire telle que voulue par le vainqueur. Il pose des questions sur la société et la condition humaine et aborde des thèmes comme l’Histoire et ses meurtrissures, le temps ou le déplacement et la procession, avec un vocabulaire créatif qu’il s’est construit sur-mesure.

L’exposition s’articulera autour d’une pièce symbolisant son atelier, le cœur battant du parcours où tout arrive et d’où tout part, comme une extension du cerveau de l’artiste. La dimension de cette exposition-fleuve a poussé à trouver un rythme de parcours où le public trouvera des pauses, des respirations entre des œuvres au ressenti fort ou demandant une attention soutenue. Pensée à partir de matériaux de construction bruts, la scénographie permettra une implication tant intellectuelle qu’émotionnelle du visiteur.

Le LaM promet un parcours des premiers dessins à la dernière œuvre en cours de réalisation au cœur d’une œuvre à l’identité forte, pour découvrir de façon approfondie le travail de William Kentridge. Un rendez-vous artistique pour 2020 qu’on ne manquera pas.

 

William Kentridge – Un poème qui n’est pas le nôtre
Du 5 février au 5 juillet 2020
LaM – Villeneuve-d’Ascq

Visuels : 1- Portrait de William Kentridge par Stella Oliver / 2- William Kentridge, The Refusal of Time, 2010, extrait vidéo – photo Henrik Stromberg © William Kentridge, Courtesy de l’artiste et Marian Goodman Gallery, New York/Paris / 3- William Kentridge, O Sentimental Machine, 2015, installation – photo Rebeca Fanuele © William Kentridge, Courtesy de l’artiste et Marian Goodman Gallery, New York/Paris / 4- William Kentridge, Untitled (dessin pour The Head & the Load, tondo II), 2018 – Phot Thys Dullaart© William Kentridge, Courtesy de l’artiste

2 places à gagner pour la représentation de Noé Soulier le 30 novembre à Cannes
La Claque Psychotic Monks (#2)
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *