Expos
Tour d’Europe des grandes expositions : Berlin, Londres, Madrid …

Tour d’Europe des grandes expositions : Berlin, Londres, Madrid …

10 octobre 2013 | PAR Hugo Saadi

Parce que la culture n’a pas de frontière et que vous avez peut être prévu de voyager pendant vos prochaines vacances, on vous a concocté un panorama des grandes expositions européennes à voir à l’automne 2013 !

Londres

Paul Klee du 16 octobre 2013 au 9 mars 2014 à la Tate Modern

expo_paul_klee_londres_2013_2014Paul Klee (1879-1940) est une figure importante de l’Art moderne. Le peintre allemand, exilé en Suisse en 1934 s’est fait connaitre pour son inventivité et son travail sur les couleurs. Cette rétrospective est une première au Royaume-Uni. Elle réunit des dessins et des peintures de collections du monde entier, des années 1910 à Munich jusqu’à la seconde guerre mondiale, en passant par sa période d’enseignement des années 20.

Toujours à la Tate Modern, du 25 septembre 2013 au 19 janvier 2014, Mira Schendel (1919-1988) qui fut l’une des plus importantes et des plus prolifiques artistes d’après-guerre en l’Amérique latine.

Du 9 octobre 2013 au 12 janvier 2014 à la National GalleryKlimt-Portrait-of-Amalie-Zuckerkandl-home-c-large

La National Gallery présente la première grande exposition britannique consacrée au portrait à Vienne : Facing the Modern : The Portrait in Vienna 1900. L’art du portrait est lié de près à l’essor particulier de l’art moderne dans la capitale autrichienne durant sa fameuse période « fin de siècle » : les peintres travaillaient à la demande de leurs mécènes et à Vienne, les artistes modernes étaient contraints de représenter avant tout l’individu. On y retrouvera les portraits de Gustav Klimt, Egon Schiele, Richard Gerstl, Oskar Kokoschka ou encore Arnold Schönberg.

Berlin

Jusqu’au 24 novembre 2013, la Neue Nationalgalerie accueille l’exposition Bube Dame König Ass (Valet, Dame, Roi, As). Dans le cadre du projet ‘Painting Forever!‘ qui se tient lors de la Berlin Art Week, l’institution présente le travail de Martin Eder, Thomas Scheibitz, Michael Kunze et Anselm Reyle, artistes de la même génération, vivant et travaillant à Berlin.

A travers l’imagerie des cartes maîtresses, l’intitulé de l’exposition évoque une analogie entre art et jeu de société que tenait à souligner Udo Kittlelmann, directeur de la Neue Nationalgalerie et commissaire de l’exposition. Painting Forever! est un événement organisé en collaboration avec la Berlinische Galerie, la Deutsche Bank KunstHalle, le KW Institute for Congtemporary Art et la Nationalgalerie- Staatliche Museen Berlin. C’est la première fois que ces quatre institutions travaillent conjointement.

Bruxelles

Le Bozar de Bruxelles présente du 5 octobre au 5 janvier l’exposition Corps de l’Inde.

 Yoga, ayurveda ou kamasutra – la manière dont la civilisation indienne aborde le corps est l’une des plus fascinantes qui soit. Cette exposition propose un voyage de la mort à la renaissance, des forces maîtrisant le destin au pouvoir de l’action humaine, du désir et de la séduction à la conquête du corps par le biais de l’ascétisme. On pourra y découvrir d’envoûtants chefs d’oeuvre de l’art indien -jamais encore exposés pour certains-, issus de temples anciens, de musées provinciaux oubliés, de collections royales et du Musée National de l’Inde.

 On pourra également y contempler pour la toute première fois, Large Mountain d’Anish Kapoor réalisée en 1994. C’est une sculpture qui surprend par sa taille, sa forme et le mystère qui l’entoure. En utilisant du bois composite par couches successives, l’artiste parvient à représenter magnifiquement les strates et à évoquer des âges immémoriaux.

Martigny (Suisse)

101610_1366813528_modigliani-nu-couche-les-bras-derriere-la-tete

À la Fondation Pierre Gianadda, jusq’au 24 novembre 2013, on peut voir l’exposition Modigliani et l’Ecole de Paris. L’exposition rassemble environ 80 œuvres issues des collections du Centre Pompidou et complétées par 17 prêts provenant de Collections particulières et de musées suisses et étrangers. Parmi ces chefs d’œuvre, dont plusieurs ne sortent jamais ou très rarement de l’Institution, sont présentés à la fois les emblématiques portraits et nus de Modigliani, ainsi que des œuvres des figures principales de l’École de Paris qui furent ses amis et parfois ses inspirateurs.

Cette exposition est centrée sur le développement de l’œuvre d’Amedeo Modigliani (1884 – 1920) de son arrivée à Paris en 1906 jusqu’à sa mort en 1920. Retraçant la trajectoire de cet artiste majeur, la commissaire de l’exposition, Catherine Grenier, directrice-adjointe du Musée d’art moderne, Centre Pompidou, met son évolution esthétique singulière en vis-à-vis des œuvres des artistes qui lui sont le plus proches.

Puis, toujours à la Fondation Gianadda, l’exposition Méditerranée : Photographies des années 50 de Léonard Gianadda prendra le relais du 29 novembre 2013 au 9 février 2014.

Après plusieurs voyages en et hors de Suisse, les reportages de Léonard Gianadda s’exposent à la Fondation Pierre Gianadda, sous le titre de Méditerranée : 150 photographies issues des voyages en Méditerranée durant les années 50, alors que Léonard Gianadda était jeune journaliste-reporter.La photographie joue un rôle important dans le parcours de Léonard Gianadda. Elle est, dans les années 1950, son premier moyen d’expression artistique. Le travail photographique de Léonard Gianadda éclaire et explique sa trajectoire. Ainsi, dans cette nouvelle perspective, la création de la Fondation Pierre Gianadda apparaît comme l’aboutissement d’un parcours artistique qui prend ses racines dans la découverte de l’art de l’Italie de la Renaissance.

Amsterdam

tumblr_lv67tfAI8U1qi17l6o1_500Malevich au Stedelijk Museum d’Amsterdam du 19 octobre 2013 au 2 février 2014.

Un des pionniers et fondateurs de l’art abstrait en Russie était Kazimir Malevich (1887-1935). Dans la grande variété de ses peintures, gouaches et sculptures, on retrouve plusieurs influences de son époque. De l’impressionnisme au symbolisme et du Fauvisme au cubisme. L’exposition est une ode à l’avant-garde russe et comprend plus de 500 œuvres de plusieurs collections. Elle suit le développement de Malevich vers sa « propre » suprématie qui s’exprime dans des peintures et projets pour l’opéra et le cinéma.

Rome

Organisée à l’occasion des deux mille ans de sa mort, l’exposition Augusto à la Scuderie del Quirinale, présente les étapes de l’histoire personnelle d’Auguste, parallèlement à l’émergence d’une nouvelle époque historique du 18 octobre 2013 au 9 février 2014.
Fils adoptif de César, Auguste était un personnage doué d’un grand charisme et d’une forte intuition politique. Il mit un terme à des décennies de luttes sanglantes qui avaient consumé la République romaine, en établissant une nouvelle ère politique : l’Empire. Son règne, qui a duré plus de quarante ans, fut le plus long de l’histoire de Rome. L’exposition rassemblera des œuvres comme les statues artistiques, portraits, objets en bronze, en argent et en verre, de l’or et des pierres précieuses.

Madrid

L’exposition Le mouvement surréaliste, dans la perspective du rêve est à voir au Musée Thyssen-Bornemisza du 8 octobre 2013 au 12 janvier 2014.
Cette exposition nous fait découvrir, de façon monographique, les racines profondes du lien surréaliste existant entre le rêve et l’image à travers des peintures, des dessins, des collages, des sculptures et des photographies d’artistes tels que Dali, Breton, Delvaux, Tanguy, Magritte, Masson, Nougué.

visuels : (c) affiche Paul Klee à la Tate Gallery

(c) Affiche Facing the modern – National Gallery

(c) Modigliani

(c) Malevich

[Interview] Joyce Jonathan : « plus belle la vie »
Réouverture de l’Eden-Théâtre à la Ciotat
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *