Expos

Rodin, Giacometti: Le choc des titans à la Fondation Gianadda

Rodin, Giacometti: Le choc des titans à la Fondation Gianadda

26 juillet 2019 | PAR Yaël Hirsch

Jusqu’au 24 novembre, avec les Fondations Rodin et Giacometti, la Fondation Gianadda présente en vis-à-vis 130 œuvres des deux génies. Magistral. 

Modèle, accident, déformation, relation au passé, groupes, socles, séries et L’homme qui marche sont les points d’analogie repérés entre les deux sculpteurs et dessinateurs dans un parcours thématique qui accroche l’oeil avec brio. 

Les têtes de Diego et de femmes par Giacometti côtoient les masques de Hanako par Rodin. Les bourgeois de Calais résonnent avec les clairières et places, Eustache de Saint Pierre par Rodin fait écho à L’homme debout de Giacometti et les figures accidentées ou déformées des deux sculpteurs sont un choc. Au centre de la Fondation, les immenses groupes de marcheurs des deux artistes forment un ensemble qui résonne fort et juste. Une chose est sûre : Giacometti a vu, tout compris et adoré Rodin. 

Au trois quarts de la visite, quand une tête de femme de Rodin et la tronche de la luxure par Giacometti se rencontrent, la beauté de fait convulsive. ouverte aux arts premiers, égyptiens et grecs, avec deux regards singuliers sur le passé.

Et l’on termine l’exposition sur l’images de deux bras qui se tendent vers le ciel, avant de  descendre encore un peu pour se plonger dans l’histoire de la Fondation Gianadda à travers des photos des grandes expositions dédiées aux deux sculpteurs. Une exposition magistrale, qui réveille l’oeil en confrontant deux titans. 

Visuels:  affiche  / photos de l’exposition (c) YH

Infos pratiques

Place de Tamara Al Saadi : une histoire de l’exil au Festival d’Avignon
Luisa Miller au Liceu de Barcelone : du bruit, de la fureur … et peu de subtilité
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *