Arts
Quatre jeunes parcours artistiques à découvrir en une exposition au FRAC de Dunkerque

Quatre jeunes parcours artistiques à découvrir en une exposition au FRAC de Dunkerque

12 mai 2021 | PAR quentin didier

Ce centre d’art contemporain du nord de la France a accueilli quatre artistes émergeants avec le programme « Archipel ». L’exposition du même nom dévoile les nombreuses expériences et réflexions qui en résultent. Un quadruple voyage artistique à découvrir au bord de la mer.

C’est entre 2018 et 2020 que logent pour ainsi dire Maxime Testu, Jean-Julien Ney, Nefeli Papadimouli et Emmanuel Simon, tous accompagnés d’ambition et de réflexions artistiques, au sein du FRAC Grand Large de Dunkerque. Ce dernier initie avec la DRAC de la région Hauts-de-France le programme de résidence Archipel. Sélectionnés sur dossier, différents artistiques bénéficient donc d’une bourse pour expérimenter dans un nouvel espace.

Des pratiques multiples

L’exposition Archipel : Quatre résidences, milles expériences est l’occasion de rendre compte des multiples inspirations possibles dans l’art contemporain, et par conséquent de la richesse de ce dernier. Il est intéressant de découvrir une pluralité d’univers qui entrecroisent diverses disciplines. Une exposition qui rend compte de l’art comme d’un véritable voyage.

Jean-Julien Ney nous transporte dans un univers technologique moderne. Ses œuvres prennent l’apparence d’objets complexes. On tente alors d’en déceler le sens et la fonction. L’artiste joue à la fois avec notre imaginaire, mais également avec la science et la physique concrète. En témoigne des sculptures basées sur des effets d’optiques fascinants. C’est en se concentrant qu’on décode une œuvre ou qu’on donne du sens à une autre. Jean-Julien Ney fait cohabiter parfaitement le réel et l’imaginaire, la physique et la métaphysique. Il donne forme à un espace futuriste où notre vision est poussée vers de nouveaux retranchements.

Nefeli Papadimouli présente un travail de couture particulièrement unique à travers une dizaines de costumes faits main. Des pièces originales et fascinantes assemblées à partir de nombreuses poches et franges. Comment ne pas-être transporté dans un univers fantastique à la vue de ces étonnantes robes et combinaisons ? L’inspiration cinématographique de l’artiste est certaine. Ses œuvres sont d’ailleurs mises en scène dans un film créé pour l’occasion où des performeurs évoluent dans la nature. L’esthétique est mystique, quasiment occulte. On plonge volontiers dans l’univers enivrant de l’artiste où plusieurs inspirations et disciplines s’entremêlent.

C’est au sein des arts graphiques que Maxime Testu inscrit son travail à la résidence « Archipel ». C’est d’abord à travers la gravure qu’il s’exprime dans un style satirique à mi-chemin entre le pop art et le surréalisme. Le quotidien investi son art mais dans une forme plus abstraite. Il imagine un personnage de squelette qui trouve péniblement sa place au 21ème siècle. Un personnage qui revient dans les peintures acryliques qu’il propose pour l’exposition Archipel. Une satire et une critique de notre société toujours dans une esthétique pop art.

Pour sa résidence au FRAC de Dunkerque, le jeune artiste Emmanuel Simon propose une œuvre collaborative. Une proposition nourrie par une réflexion sur la création artistique même. Ainsi c’est à travers le format d’un journal papier que de nombreux autres artistes s’expriment. Une œuvre unique que le spectateur peut embarquer chez soi. Une œuvre qui interroge directement la création contemporaine et ouvre la voie à de nouveaux formats artistiques.

Une exposition aux réflexions résolument modernes

Ainsi Archipel : Quatre résidences, milles expériences est une exposition qui se place parfaitement dans son époque. Les réflexions nourries par les différents artistes questionnent leur temps et la création contemporaine : que ce soit dans le fond avec le travail de Jean-Julien Ney par exemple, ou aussi dans la forme artistique même avec l’œuvre collaborative d’Emmanuel Simon. L’exposition du FRAC Grand Large donne un intéressant aperçu de ce vaste champ qu’est l’art contemporain. Il est aussi très intéressant d’aller découvrir le parcours de ces quatre artistes en résidences, la pluralité étant une véritable richesse. 

L’exposition Archipel : Quatre résidences, milles expériences est à découvrir au FRAC Grand Large – Hauts-De-France à Dunkerque jusqu’au 2 janvier 2022.

Nouveaux rebondissements, exposition de Philippe Richard
« Technoboss » : l’odyssée loufoque de Joao Nicolau dans une belle édition DVD signée Shellac
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture