Expos

L’ordre (chaotique) des Lucioles à la Fondation d’entreprise Ricard

L’ordre (chaotique) des Lucioles à la Fondation d’entreprise Ricard

15 septembre 2015 | PAR Araso

Sur une proposition de Marc-Olivier Wahler, l’ancien directeur du Palais de Tokyo, directeur et cofondateur de Chalet Society, huit artistes présentent un ensemble d’œuvres éclectique dans le cadre du 17ème prix de la Fondation d’Entreprise Ricard du 15 Septembre au 31 Octobre 2015.

Le parcours initiatique du promeneur solitaire démarre dans l’œuvre de Robin Meier, une tente-laboratoire toute en labyrinthes dans lesquels des insectes émettent une lumière rouge sang, couleur de la joie et du danger, de vie et de luxe -le rouge pourpre dont était empreinte l’étoffe les rois n’était-il pas obtenu à partir de cochenilles femelles ? L’ensemble a été pensé comme une biosphère à l’écosystème fragile, où de jeunes pousses vertes empilées les unes sur les autres avec un soin méticuleux pointent timidement le bout de leurs feuillage. Soulagé de s’extraire de ce dédale expérimental, le visiteur trouve un puits de calme et de poésie dans l’œuvre de l’américaine Grace Hall, deux immenses jarres d’eau dans lesquels des poèmes en proses sont émis en sons vibratoires et peuvent être écoutés en version bilingue… à condition de bien vouloir plonger en eaux troubles. Les plus téméraires s’immergent tête la première, certains préfèrent y glisser une oreille, tandis que les moins courageux se contentent de discerner un hypothétique reflet à la surface de l’eau, la main sur les parois afin de pouvoir simplement en percevoir les vibrations.

Dans la suite de l’exposition, un bras esseulé cherche un corps absent, 3066 calques empilés dans une étagère en inox forment la circonférence de l’île de Gorée, un fourgon Volkswagen est pulvérisé par la vitesse et un atelier de mécano-électricien expire une énergie respiratoire par de longs tuyaux rétractables.

Le parcours proposé par Marc-Olivier Wahler pousse le conceptualisme à son paroxysme. Avare d’explications, il s’adresse à un public d’initiés qui ne craint pas d’être dérouté par les promesses d’un titre aux accents poétiques.

L’Ordre des Lucioles, 17ème prix de la Fondation d’entreprise Ricard, du 15 Septembre au 31 Octobre 2015, 12 Rue Boissy d’Anglas, 75008 Paris.

Araso

La Mostra de Venise de septembre 2015 : un bilan en demi-teinte
« Ultraman » Tome 1 et 2 retour d’un mythe
Araso

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *