Expos
[Londres] Le dernier Rembrandt, heures de grâce à la National Gallery

[Londres] Le dernier Rembrandt, heures de grâce à la National Gallery

17 octobre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Dans les soubassements latéraux qui recueillent ses expositions temporaires, le grand musée londonien si bien vanté Frederic Wiseman fait la part belle au plus psychologique des maître flamands. Dans Rembrandt, the late works, ridules, épaisseur de peinture et sensualité du quotidien viennent couronner une œuvre de peintre irrésistible dans une exposition riche de toiles venues du monde entier. Un événement européen.

[rating=5]

Malgré le côté caverneux de l’espace et le manque cruel de lumière du jour l’exposition sur le dernier Rembrandt qui vient d’ouvrir à la National gallery est un petit bijou dans sa scénographie. Panneaux en bois, titres simples, couleurs dorées, tout prépare un écrin pour des toiles venues des Pays-Bas aussi bien que de Berlin, Stockholm ou Paris.

Le parcours thématique est bien mené et alterne allègrement grandes huiles et dessins minutieux. On commence par une belle série d’autoportraits qui rappelle tout de go que nous avons affaire à un vrai peintre qui n’a aucune complaisance, même à son propre égard. L’on passe ensuite à sa manière radicalement nouvelle de traiter la lumière, même dans les sujets les plus mythologiques ou académiques. Puis l’on en vient à ce qui fait la spécificité de ses thèmes : un goût certain pour la réalité, y compris celle des autopsies des leçons d’anatomie. Suzanne relevant timidement ses jupes incarne l’intimité que le maître sait si bien saisir, tandis que l’air grave du contemplatif apôtre Bartholomée exprime une idée somme toute assez nouvelle en Europe : l’intériorité. Un exposition aussi riche que magnifique, qui avance comme un ballet de grâce et de peinture.

visuel : (c) Rijksmuseum/ Amsterdam

Informations pratiques :
Rembrandt: The Late Works15 October 2014 – 18 January 2015 à la National Gallery

Une Toussaint culturelle : le programme pour vos mômes
[La recette de Claude] Salade de gruyère aux oignons
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture