Expos

[live report] Play Again : une exposition très complète sur le jeu vidéo

[live report] Play Again : une exposition très complète sur le jeu vidéo

03 mai 2013 | PAR Sandra Bernard

 

 

Le nord de la France est décidément une région très dynamique. Après Dunkerque il y a quelques semaines, c’est au tour de la Plaine Images de Tourcoing de nous impressionner avec une exposition originale sur les jeux vidéo.

Dans la veine de l’exposition Muséogame : une histoire à rejouer qui s’était tenue au CNAM en 2010 et de l’exposition Game Story du petit Palais (10 Novembre 2011 – 09 Janvier 2012), l’imaginarium de Tourcoing nous convie dans une exposition à la découverte de la play-histoire, ouvrant également sur de nouvelles perspectives de la production vidéoludique. Aux commandes, l’on (re)trouve Pierre Giner et Annick Rivoire, tous les deux déjà à l’origine de muséogame.

Cette exposition, destinée à un large public pratiquant ou non le jeu vidéo, a pour but de mettre en perspective l’histoire du jeu vidéo et son avenir potentiel, que ce soit via les grandes multinationales ou bien les petites boites indépendantes.

Le lieu n’est pas anodin et, comme nous l’a confié Laurent Tricart le porte-parole de l’exposition, celle-ci a été mûrement réfléchie depuis plus de deux ans et les partenaires, tant institutionnels que privés se sont montrés enthousiastes vis-à-vis de cette proposition dès l’origine. L’imaginarium, situé dans une pépinière numérique, occupe une ancienne usine textile et jouxte le bâtiment d’Ankama, l’un des leader mondiaux du jeu vidéo et de l’animation grâce à ses licences comme Dofus ou Wakfu reconnaissables par leur design kawai (mignon) inimitable.

La scénographie est simple et originale à la fois. Dès l’entrée, le ton est donné avec une game boy géante diffusant des vidéos. Les consoles et les cartouches sont disposées sur de grandes tables de bois brut dite ligne du temps. Quelques accessoires insolites sont également présents. Pour permettre aux visiteurs de tester confortablement certains titres et de se sentir un peu comme à la maison, des canapés ponctuent l’espace face à de grandes télévisions. Pour chaque époque, il est possible de tester un jeu mythique sur émulateur d’où parfois quelques lenteurs, mais quel plaisir de retrouver les héros de son enfance et les joies de gameplay simples et efficaces. La ligne du temps se termine sur les consoles nexgen (nouvelle génération désignée ainsi depuis l’annonce les Xbox, PS3, etc.) et le test dynamique et euphorisant de Dance central sur kinect. Qui a dit que les jeux vidéo rendaient mou ? Notons que le jeu Catherine, déjà cité sur toutelaculture.com est jouable en libre accès.

La seconde moitié de l’exposition est consacrée aux jeux indépendants, tous jouables, et à des projections d’interviews. La présence d’un grand glossaire est appréciable pour les néophytes. Au premier étage se trouve une zone de restauration et de détente.

Depuis 2010, play again est la troisième exposition française entièrement consacrée aux jeux vidéo. Elle propose en plus de nombreuses rencontres et conférences de grands acteurs de l’industrie vidéoludique.

Page officielle

L’Imaginarium Plaine images 99a Boulevard Descat 59200 Tourcoing, Métro, ligne 2 Arrêt Alsace, Gare TGV (Roubaix) à 3 min, Gares TGV (Lille) à 10 min, Aéroport international de Lesquin à 30 min, [email protected], 03 20 29 89 50

Visuels : ©Sandra Bernard et AFJV (Agence Française du jeu vidéo)

Hymne : Jimi Hendrix pour une comédienne et un DJ aux Déchargeurs
Exposition One Piece à l’aquarium de Paris : L’équipage du chapeau de paille à l’abordage de cinéaqua
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *