Expos
[Live-Report] Parcours sonore, un Fiac hors les murs réjouissant à Radio France (19/10/2015)

[Live-Report] Parcours sonore, un Fiac hors les murs réjouissant à Radio France (19/10/2015)

20 octobre 2015 | PAR La Rédaction

C’est dans son carcan inégalable de verre et d’acier que la Maison de la radio présentait ce lundi 19 octobre, via la voie discrète de son PDG Matthieu Gallet, son « Parcours Sonore ».
Nouvelle étape d’une FIAC 2015 qui « fait le mur », Radio France sous l’égide du commissaire Anne-Laure Chamboissier, propose un parcours sonore à l’intérieur et à l’extérieur de son mythique bâtiment avec une journée événement le samedi 24 octobre.

[rating=4]

Depuis 2006 la « FIAC Hors les murs » qui attire plus de 500.000 personnes sur les sites dédiées, devient de l’aveu même de sa directrice artistique Jennifer Flay, une démocratisation de l’art contemporain car « tout le monde n’a pas les moyens de payer 35 euros pour une exposition ». En effet, cette noble action tisse désormais sa toile hors du Grand Palais en passant par le Jardins des Tuileries, le Jardin des Plantes ou encore la place Vendôme.

Depuis 2003, Jennifer Flay native de Nouvelle-Zélande qui dès l’âge de 10 ans demandait à sa maîtresse un devoir sur Picasso, a su redonner un nouveau souffle à la FIAC et une dimension plus internationale. Avec un discours résolument tourné vers le grand public, elle a su convaincre un public, certes trié sur le volet, de la nécessité de voir l’art contemporain s’immiscé dans la vie de tous les jours ne serait ce que le temps d’une exposition.

Ainsi la Maison de la Radio vient rajouter une pierre à son installation polymorphe d’un Paris labyrinthe – formé déformé – d’œuvres en tout genre à ciel ouvert et couvert pour le plus grand plaisir de nos sens.

D’ailleurs tous les mobiliers d’écoute présentés dans le Grand Hall et la galerie sonore ont été conçus par des étudiants en 3ième année du DSAA « Design d’Espace et Territoires habités » de l’école supérieure des arts appliqués Boulle.

C’est avec une prestation hors du commun et en exclusivité que l’artiste Jacques, a clos ce moment certes intime, mais porteur d’une envolée lyriquement positive quant au devenir d’un art contemporain dont la substance laisse parfois songeur.

Laissons le mot de la fin à l’artiste sonore cité ci-dessus, qui s’exprimant dans une musique des plus concrètes, eût le fin mot de nous préciser que son synthétiseur ne faisait pas do-ré-mi-fa-sol.

Oui, les gammes se jouent à ce jour en installations sonores, visuelles, gonflables, à géométrie variables, en dibond, en PVC, en mousses de polyuréthane, ou en encore en techniques mixes…, pour notre plus grande curiosité.

Retrouvez le parcours sonore de la maison de la radio et la programmation de journée exceptionnelle du 24 octobre.
Et la Fiac « Hors les murs » :

Steven Guyot.

Une vie magnifique… mais pour tous ?
Erri de Luca relaxé : le monde de la culture soulagé
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *