Expos
Les vernissages de la semaine du 5 décembre

Les vernissages de la semaine du 5 décembre

05 décembre 2013 | PAR Kim Beci

Pour la semaine du 5 décembre, les matériaux sont les grands invités. Tout est bon si c’est de l’art, nos artistes de cette semaine en sont la preuve !

On vous a préparé une belle liste de vernissages à ne pas louper. Il y en a pour tous les goûts : céramique sobre, céramique excentrique, peinture, photographie, vidéo… L’art dans tous ses états !

Pour commencer, on vous suggère d’assister au colloque-événement du musée d’Art contemporain du Val de Marne. Une bonne façon de commencer le parcours, puisque le but de cet événement est de mieux comprendre l’art, son interaction avec le public. Seront abordées des questions portant sur l’utilité de l’œuvre artistique, l’importance du lieu d’exposition, mais aussi l’influence de l’art sur la création d’espaces publics, qui sera l’une des perspectives des conférences qui auront lieu au MAC/VAL pendant les journées du 6 au 8 décembre.

Après avoir écouté et participé à cette expérience d’observation de l’art, il est temps d’y plonger la tête la première !

Tout comme la semaine précédente, le film est à nouveau l’une des expressions artistiques qui viennent se lier étroitement au travail des photographes. Delphine Balley nous présente Le pays d’en haut, dernier volet de sa saga familiale Album de famille. L’exposition de photographies Le pays d’en bas constituait l’avant-dernier épisode de son projet. Le film raconte l’histoire de la fille illégitime qui prend la place de la Delphine Balley, assassinée le jour de son mariage. Les photographies se mêlent aux photogrammes, racontant une vie alternative, un dédoublement du personnage où le rite, la nature et la vie de l’artiste entrent en contact, pour former un tout très spécial. À découvrir dans la galerie Suzanne Tarasiève du 5 décembre 2013 au 8 février 2014.

Si l’envie de photographie vous est restée, Erwan Morere expose son travail, Wild Side, du 4 décembre au 11 janvier, dans la galerie Les filles du Calvaire. Le photographe dévoile son style particulier aux très forts contrastes et au grain épais. Les œuvres ne sont pas retouchées après le tirage. Il représente une nature sauvage, méconnaissable à travers son objectif. L’abrupt de la mer, des rochers, du ciel et même des personnes, est reflété et intensifié dans chaque photo en noir et blanc, leur donnant une profondeur presque inquiétante.

Après cette vision inattendue de la nature, une autre perception, bien différente mais pas moins étrange et attirante pour autant. La galerie Dufay/Bonnet présente l’artiste Philippe Lagautrière du 5 décembre au 18 janvier, avec l’expo Etre Ange ?. La peinture et la peinture numérique composent les pièces de la collection. L’artiste peint des anges, raconte leur histoire, leurs querelles, les transforme en êtres humains avec des soucis, des devoirs. Ses œuvres, de grande taille, sont explosivement colorées et paraissent sorties d’une bande dessinée. Lagautrière prétend fabriquer des sensations chez l’observateur sans devoir l’expliquer, le raconter. À voir absolument.

Avant de quitter la peinture et les couleurs, l’artiste Mystère Tutle présente ses œuvres à Paris. C’est un homme à la personnalité hétéroclite, ancien punk, autodidacte. Ses peintures sont remplies de couleurs et ses dessins sortent du lot par leurs lignes droites, un peu brutes, qui font la signature de l’artiste. L’art engagé ou purement esthétique coexistent chez Tutle, qui ne s’impose pas de limites au moment de s’exprimer. L’artiste sera présent le 5 décembre au vernissage de son expo, qui s’installe dans la Halle aux Oliviers jusqu’au 29 décembre.

Didier Mencoboni dévoile ses collages, ses courbes, ses formes improbables. Ses créations abstraites introduisent la géométrie, des milliers de couleurs qui font parfois songer à Matisse ou à Miro. Son exposition Episode X est à visiter à la Galerie Éric Dupont, du 7 décembre 2013  au 25 janvier 2014.

Nous bouclons les peintres pour cette semaine avec Marke Newton. Il présente son exposition de peintures, Histoire en relief. L’auteur touche un peu à tout quand il travaille. Parfois, la sculpture, d’autres fois, les reliefs et les formes, ou encore pas de forme, que de la couleur. Cette fois-ci, il expose une série de peintures monochromes, dessinées uniquement par des reliefs : une technique difficile à rendre satisfaisante, qu’il maîtrise parfaitement. La Galerie Popy Arvani accueille les œuvres de Newton, du 5 décembre 2013 au 11 janvier 2014.

Après la peinture et la photographie, la sculpture ne pouvait pas être absente cette semaine : Catherine Bret-Brownstone expose ses œuvres en céramique avec Together. L’artiste raconte l’amour dans sa poterie. Des réceptacles s’encastrent les uns dans les autres, sont rassemblés puis séparés, comme une métaphore de la vie de couple, des sentiments. La galerie Martine Thibault de la Châtre accueillera les céramiques de Bret-Brownstone du 5 décembre 2013 au 11 janvier 2014.

Le dernier artiste que nous vous présentons est Dominique Arthuis, qui dévoile sa Planète magique. Une exposition à aller voir entre adultes, et que les plus petits apprécieront aussi ! Arthuis nous propose des sculptures et des mondes en miniature ressemblant à des jouets, des robots pleins de couleurs, en céramique, en verre, avec des ressorts… L’artiste marie les matériaux pour concevoir ses personnages, auxquels il dédie tout son temps jusqu’à les rendre parfaits, tels qu’il les avait imaginés. À l’Atelier Pièce Unique du 5 au 21 décembre !

Visuel : © Delphine Balley, Philippe Lagautrière, Marke Newton, Didier Mencoboni, Erwan Morere

Inauguration de l’Institut des Cultures d’Islam dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris
Jeanne Moreau : la voix française des Pussy Riot
Kim Beci

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *