Expos

Les vernissages de la semaine du 13 octobre

Les vernissages de la semaine du 13 octobre

13 octobre 2016 | PAR Charles Filhine-Trésarrieu

Dans la sélection Toute La Culture des vernissages de la semaine vous trouverez entre autres des caillous pas si insignifiants, des souvenirs d’artistes, des invitations au voyage, des paysages entre chien et loup et des fables artistiques anglo-indiennes. 

Caillou #1 par le Cycle du rien à la Progress gallery

Pour son premier opus, le Cycle du rien investit la Progress gallery à partir de ce jeudi 13 octobre. Caillou #1 a pour objectif d’apporter une définition au caillou, ce petit objet insignifiant. Les artistes du Cycle du rien se lancent le défi de représenter ces entités qui sont à la marge : « caillou », « brindille », « fumée » ou encore « cendre ». Cliquez pour plus d’informations. 

Une journée sentimentale à l’ENSAPC Ygrec

Ce vendredi 14 octobre l’espace Ygrec, lieu d’exposition de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy (ENSAPC) situé dans le XIIIe arrondissement de Paris, présente le vernissage de son exposition Une journée sentimentale à partir de 18h. Les visiteurs pourront venir découvrir neuf livres d’artistes installés au sein de l’espace, en compagnie de quelques pièces associées. Cliquez pour plus d’informations.

Introducing de Louis-Cyprien Rials à la galerie Dohyang Lee

La galerie Dohyang Lee expose à partir du samedi 15 octobre les pièces de Louis-Cyprien Rials. Le jeune artiste a parcouru de nombreux pays : le Japon, l’Ukraine, Chypre, Bahreïn ou l’Irak entre autres. Il présente aujourd’hui des œuvres teintée de politique, des sculpture et des vidéos qui constituent autant de témoignages de ses pérégrinations. Le vernissage se tiendra à partir de 17h. Cliquez pour plus d’informations.

Les Heures avant la nuit de Sandrine Rondard à l’Under construction gallery

L’Under construction gallery, dédiée aux artistes émergents, présente la première exposition de Sandrine Rondard, dont le vernissage se tiendra le samedi 15 octobre à partir de 18h. L’artiste-peintre consacre son art à retranscrire la manière spontanée et mouvante dont elle fixe les paysages avec l’appareil photo de son téléphone, en privilégiant le moment entre la fin de la journée et le début de l’obscurité. Cliquez pour plus d’informations.

The laws of reversed effort par Bharti Kher à la gallerie Perrotin

Le mardi 18 octobre, la gallerie Perrotin présentera le vernissage de l’exposition personnelle de Bharti Kher. L’artiste londonienne, qui vit maintenant à Dehli, puise dans sa double identité pour nourrir son art, qu’elle exprime à travers des sculptures et des toiles ou le fabuleux se conjugue au mystérieux. Cliquez pour plus d’informations.

 Visuel : © d_d_m_w – Instagram

Fidelio par Barenboim : le triomphe de la musique
M(other) Courage d’après Brecht : l’écriture singulière et puissante de Marta Górnicka
Charles Filhine-Trésarrieu

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *