Expos

Les grandes expos pour prolonger l’été

Les grandes expos pour prolonger l’été

22 août 2019 | PAR Anna Geslin

Si quelques expositions prennent fin (Basquiat Remix à la Collection Lambert, Distance Intime au Montpellier Contemporain), la toute fin d’été, voir même l’automne, sont aussi des périodes propices pour faire place à de nouveaux artistes. Toute La Culture a sélectionné les quelques expositions partout en France à ne pas manquer.

 

Plus que quelques jours… vite, vite ! 

 

Jusqu’au 29 septembre MO.CO. Chefs-d’oeuvre de la collection Ishikawa

Le 29 Juin dernier, le Montpellier Contemporain Hôtel des Collections ouvrait ses portes au sein de l’ancien Hôtel Montcalm. Il s’allie ainsi à La Panacée, centre d’art contemporain, et l’école Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier (ESBA), pour proposer des collections publiques ou privées du monde entier, qui, pour la plupart, sont dévoilées pour la première fois au public. L’inauguration étaient portée par deux expositions : « Distance intime » à l’Hôtel des Collections, « La Rue où le monde se crée » à la Panacée, et « 100 artistes dans la ville » organisée par la Zone Artistique Temporaire (ZAT). Pour ce premiers mois d’automne, c’est le moment de profiter des derniers jours de l’exposition Distance Intime- Chefs d’oeuvres de la collection Ishikawa. Les sculptures, peintures, photographies, vidéos présentées, s’articulent autour de récits personnels comme la catastrophe écologique, le lien entre la mondialisation et la migration, le lien à la parenté…

Notre article sur le MO.CO. 

13 rue de la république, Montpellier, jusqu’au 29 septembre. De 12h à 22h. Billetterie. 

 

Jusqu’au 29 Septembre   Basquiat Remix, Collection Lambert

 

 

Jusqu’au 29 septembre, la Collection Lambert présente les oeuvres du prodigieux Jean-Michel Basquiat (exposé en 2018 à la Fondation Louis Vuitton), qui puise son inspiration chez ses maîtres Picasso, Matisse ou Twombly, d’où le titre Basquiat Remix.  Couleurs primaires, visages déconstruits, objets artisanaux… Toutes ces techniques lui permettent de questionner l’Amérique des années 80, et montrent sa volonté de revenir à une création primitive, brute, sincère.  

Notre article ici.

Collection Lambert, 5 rue Violette, 84 000 Avignon. 04 90 16 56 20. Plus d’information: ici.

 

Centre Régional d’Art Contemporain (CRAC)

 

Le Centre Régional d’Art Contemporain propose plusieurs expositions pour cet automne. Si vous n’avez pas encore vu celles de Valentine Schlegel Tu m’accompagneras à la plage ? et d’Anne-Lise Coste La Vie en Rose, c’est le moment puisqu’elles prennent toutes deux fin le 29 septembre. Anne-Lise Coste est connue pour ses peintures à l’aérographe, ses dessins au crayon, ses fresques murales, et toiles monumentales, dans lesquels elle aime aborder les thèmes de la sexualité, du désir, toujours avec une forme d’urgence. Valentine Schlegel expose une série de céramiques, ainsi que des dessins et sculptures. Cette artiste est originaire de Sète, et ses sculptures sont imprégnées d’une influence méditerranéenne, ce qui rend logique sa présence au CRAC.

Du 9 novembre 2019 au 2 février 2020, l’exposition « Faire Avec » présente le travail d’Eric Baudelaire, artiste plasticien, photographe et cinéaste, qui depuis 15 ans développe une pratique autour de l’image documentaire interrogeant la construction d’une image et de sa mise en scène, la notion d’auteur, les thèmes de la fiction et du réel… En 2017, son exposition au Centre Pompidou « Après » questionnait la violence après les attentats terroristes du 13 novembre.

26, Quai Aspirant Herber 34200 SÈTE crac @ laregion.fr 04 67 74 94 37.

 

Prolongations

 

Jusqu’au 3 novembre   Raoul Dufy au Havre – MuMa le Havre

 

Jusqu’au 3 novembre 2019, Le MuMa expose les oeuvres de l’artiste Raoul Dufy, et met en scène le rapport houleux qu’entretenait l’artiste avec le Havre, sa ville natale, dans laquelle il a fait ses premiers pas d’artiste. Bien que Raoul Dufy ait déjà été exposé au MuMa, cette exposition reste assez inédite puisque qu’elle a fait l’objet d’une riche investigation, avec plus de 80 oeuvres réunies, qui ont bénéficié d’un tout nouveau regard. 

Notre article ici.

Musée d’art moderne André Malraux – MuMa,2 boulevard Clemenceau, 76600 Le Havre, 02 35 19 62 62.

Toutes les infos

 

Jusqu’au 20 octobre                                      Jardin(s) Secret(s), Musée LaM

Jusqu’au 20 octobre le LaM présente Jardin(s) Secret(s), une exposition menée par les personnes détenues d’Annoeullin. Depuis janvier 2018, le musée organise des ateliers d’arts plastiques au sein de ce centre de détention, et travaille sur le thème de l’intime. L’occasion de découvrir de belles initiatives…

LaM, 1 allée du Musée, 59650 Villeneuve d’Ascq. Du mardi au dimanche de 10 h – 18 h. Plus d’infos.

 

Jusqu’au 11 novembre                                   Musée des impressionnismes de Giverny 

Pour ses 10 ans, le Musée des impressionnismes de Giverny propose une exposition inédite autour de l’oeuvre d’un des maîtres du postimpressionnisme: Ker-Xavier Roussel. De sa période Nabie à sa lubie pour la mythologie, de ses penchants pour les scènes érotiques et ses dépressions chroniques, l’exposition permet de se faire une idée assez précise de l’artiste, et d’avoir une vision complète de son oeuvre. Il faut savoir que de nombreuses oeuvres n’avaient jamais été exposées auparavant, ce qui rend le caractère insolite de l’exposition…

Notre article ici

L’exposition est visible du 27 juillet au 11 novembre 2019, au Musée des impressionnismes de Giverny, de 10h à 18h tous les jours. Prochaine Conférence le Samedi 21 Octobre à 15h30, avec Mathias Chivot, historien de l’art et auteur du catalogue raisonné de l’artiste. Billetterie.

©Visuel: Musée de Giverny, Anna Geslin

« Katerina » de James Frey, le retour d’un écrivain controversé
« Le témoin solitaire » : le dur retour aux sources de William Boyle
Anna Geslin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *