Expos
Les 5 expos à voir avant la fin de l’été

Les 5 expos à voir avant la fin de l’été

18 août 2022 | PAR Rachel Rudloff

Toute La Culture vous fait une sélection de toutes les expos à voir absolument en rentrant de vacances -ou pour s’occuper si vous êtes restés à Paris !

 

Modern Lovers, Mac Val

Modern Lovers, c’est avant tout les retrouvailles artistiques de Nicolas Chardon et Karina Bisch, en couple mais qui travaillent d’habitude séparément. Dans l’exposition, on se sentirait presque chez soi : les œuvres d’arts sont organisées dans des pièces colorées, où s’entremêlent installations, vêtements, peinture et autres objets. Retrouvez notre critique complète ici.

A voir jusqu’au 28 août. 

 

Simon Hantaï, Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton propose la deuxième rétrospective sur Simon Hantaï, après le Centre Pompidou. Sur les murs blancs du lieu d’exposition, les couleurs des œuvres de l’artiste se détachent. Peu d’information sur sa vie, mais toute son évolution artistique, ses influences, mais surtout son inscription dans la postérité y sont dévoilés.

A voir jusqu’au 29 août. Et pour nous lire, c’est ici

 

Héroïnes romantiques, Musée de la Vie Romantique

Au cœur du IXe arrondissement, le musée de la Vie Romantique permet avec cette exposition d’interroger les figures féminines de la peinture et de la littérature pendant la période romantique. Poses lascives, frivolité ou au contraire pudeur exacerbée, qu’est-ce que ces représentations ont laissé comme héritage dans les constructions de la féminité ? Retrouvez notre critiquez complète ici

A voir jusqu’au 4 septembre.

 

Judith Joy Ross, Le Bal

Pour les amateurs de photos, Le BAL, dans le 18e arrondissement vous propose de (re)découvrir la photographe Judith Joy Ross. Travaillant sur des tirages argentiques noir et blanc, l’artiste américaine traite de sujets contemporains à travers des portraits déroutants, lumineux : les yeux de ses modèles, inconnus qu’elle prend à l’arrêt, racontent l’horreur des guerres, les inégalités sociales, ou encore la solitude de la jeunesse. Retrouvez notre critique complète ici.

A voir jusqu’au 18 septembre. Jusqu’au 31 août, un billet acheté, un billet offert. 

 

Le cinéma à l’estomac, Jeu de Paume

Dans cette petite exposition faite d’installations, des œuvres de l’artiste cinéaste et plasticienne Marine Hugonnier ont été choisies sur le thème de l’écologie : peinture, installations, collages et même vidéo documentaire, tous les supports sont bons. Marine Hugonnier nous invite à réfléchir avec intelligence sur le monde qui nous entoure et sur notre pouvoir d’action.

A voir jusqu’au 18 septembre. 

 

Visuel : (c) affiche de l’exposition Le cinéma à l’estomac. 

D’une aube à l’autre de Laurence Tardieu : l’amour à mort d’une mère pour son enfant malade
« Qui sait » de Pauline Delabroy-Allard : Jeanne, Jérôme, Ysé
Rachel Rudloff

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture