Expos

Le nouvel accrochage du MAC/VAL pour cet été

Le nouvel accrochage du MAC/VAL pour cet été

13 juin 2014 | PAR Carlos Dominguez-Lloret

Le nouvel accrochage du Musée d’art contemporain de Val-de-Marne est déjà à l’affiche. Le vernissage aura lieu ce vendredi 13 juin à 18h30 en présence des artistes participants et de ceux qui les ont inspiré dans leur parcours créatif. 

Halida Boughriet

Boughriet est une artiste française d’origine algérienne. Pour son exposition au MAC/VAL, elle a filmé et photographié les habitants de Saint-Denis pour un projet mené au Musée d’art et d’histoire de la ville. Les participants ont été invités à s’abandonner à des gestes fraternels, tels que l’amitié et l’amour. L’artiste nous donne des scènes remplies de générosité et d’humanisme, éléments particuliers de son oeuvre.

Valérie Jouve

Présentera au MAC/VAL un travail qu’elle a mené depuis trois ans à Jéricho. L’artiste a travaillé pendant tout ce temps avec cinq femmes palestiniennes, dans un projet photographique, afin de montrer le portrait d’un territoire. Pour le jour de l’ouverture de son exposition, ces femmes seront présentes et elles parleront de leur participation dans le projet de Jouve.

500 photographies, montrant l’environnement où ces femmes habitent, sont installées dans la grande nef du musée. Jouve, en tant qu’anthropologue, cherche aussi montrer la présence de ces femmes au monde et leur identité bien particulière.

Les artistes en residence

Pour le programme 2014 de résidences , le MAC/VAL va presenter pendant la saison estivale des projets centrés sur la scène artistique vietnamienne. Le musée est heureux d’accueillir, dans le cadre de résidences, le travail de Nguyen Manh Hung et Jun Nguyen-Hatsushiba.

Nguyen Manh Hung

Dans le cas de Nguyen Manh Hung, il présentera une serie nommée Buy a ready-made painting, commencée en 2013. Le propos de l’artiste est de questionner le concept de production en série et de la copie des peintures de paysages. L’artiste a séjourné à Vitry-sur-Seine et il s’est intéressé aux tableaux que nous pouvons trouver dans les marchés aux puces parisiens. Ainsi, Hung a inscrit ses personnages dans des paysages qu’évoquent certains territoires de l’Europe. Le travaux de cet artiste nous mène à nous interroger la notion du kitsch qui se dégage de la confrontation qu’existe entre les cultures savantes et  les cultures populaires.

Jun Nguyen-Hatsushiba

Jun Nguyen-Hatsushiba est l’autre artiste vietnamien qui sera présent au MAC/VAL cet été. Hatsushiba est un artiste multimédia qui se questionne sur l’identité des citoyens et sur l’influence musicale, en lien avec les flux migratoires. Les difficultés et les souffrances de l’exil sont au centre de l’exposition de cet artiste pluridisciplinaire. Hatsushiba, ayant la nationalité vietnamienne et la japonaise, se reconnait lui-même comme citoyen du monde.

Dans son oeuvre exposée au MAC/VAL il y aura aussi un projet participatif avec un studio d’enregistrement. Le public aura l’opportunité d’interagir en apportant la musique, textes et son en lien avec leur immigration.

Photo © Didier B.

Photos © Carlos Dominguez-Lloret

[Critique] « La Ritournelle » : évasion ludique vers la sérénité et le bonheur retrouvé
[Critique] « Sun Belt Express », un rapide survol de la thématique de l’immigration clandestine
Carlos Dominguez-Lloret

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *