Expos
Le musée d’Art Moderne de Paris explore la céramique et ses richesses

Le musée d’Art Moderne de Paris explore la céramique et ses richesses

01 novembre 2021 | PAR Alice Martinot-Lagarde

La nouvelle grande exposition du musée d’Art Moderne de Paris ouvre le regard sur la céramique et propose un parcours célébrant la créativité et la diversité de ce médium souvent minoré. Plus de 350 œuvres y sont présentées dans un dialogue entre les genres et les époques. 

Depuis 2013, le musée d’Art Moderne de Paris s’attache à repenser les définitions de l’art à travers différents savoir-faire. Après une exposition sur la tapisserie et une autre sur les bijoux, « Les Flammes, L’âge de la céramique » s’inscrit dans cette lignée en explorant les richesses techniques et artistiques de la céramique. Formulée comme une étude de la matière et de toutes ses facultés, cette nouvelle exposition place le processus de création au centre de son propos, révélant une pratique à cheval entre art, design et artisanat. 

Dans une scénographie en trois partie – les techniques, les usages et les messages – l’exposition nous plonge au cœur d’un médium souvent sous-estimé, lui rendant ses lettres de noblesse avec plus de 350 pièces du néolithique à nos jours. Véritable point fort de l’exposition, cette composition inédite réussit à croiser aussi bien les genres que les époques et offre au visiteur un terrain de jeu imaginatif considérable. Les œuvres fascinent et intriguent, séduisent et répulsent. On s’arrête devant l’étrange Dionysos de Simone Fattal (1999), face à la fontaine de Marie Talbot (vers 1840) ou encore devant le Bowl globuleux de Takuro Kuwata (2014). 

On retrouve dans ce joyeux foisonnement la liberté infinie que permet la céramique et les transgressions nombreuses induises par une pratique artistique particulièrement éclectique. L’exposition n’oublie pas qu’elle est à l’origine un médium fonctionnel, utilitaire avant d’être décoratif, mais qu’elle peut également être un art revendicateur, porteur de message par son esthétique aussi réaliste que peu conventionnelle. Finalement, si le parti pris de mettre en avant la richesse créative de la céramique peut inonder le propos instructif, il autorise une certaine fascination et permet d’ouvrir le regard sur des œuvres méconnues.

Les Flammes, L’âge de la céramique, du 15 octobre 2021 au 6 février 2022. Musée d’art moderne de Paris, 11 avenue du Président Wilson, Paris 16e.

Visuel : Captive Morgan, Ron Nagle, 2012 © Courtesy Matthew Marks Gallery 

Infos pratiques

Maison Européenne de la Photographie
Salle Gaveau
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture