Expos
Le FRAC des Pays de la Loire, pépinière de jeunes talents internationaux

Le FRAC des Pays de la Loire, pépinière de jeunes talents internationaux

03 décembre 2014 | PAR Nina Farge

Avec les deux expositions Celemania par les Ateliers internationaux du Frac, et Fantasmagorie de David de Tscharner, le Fonds Régional d’Art Contemporain des Pays de la Loire met à l’honneur les jeunes talents français comme étrangers.

.

Celemania par les Ateliers internationaux du FRAC

[rating=3]

Premier FRAC à avoir édifié un bâtiment architecturalement adapté à ses missions, le Fonds Régional d’Art Contemporain des Pays de la Loire a fondé en 1984 ses « Ateliers Internationaux », programme d’échange exceptionnel en France. Des artistes étrangers sont ainsi invités à travailler sur un projet créatif pendant 2 mois de résidence sur le site de Carquefou.

L’exposition Celemania s’attache à la complexité des modes de compréhension et de mise en récit du réel. Six artistes résidents en provenance d’Amérique latine y présentent leur travail à différentes phases d’achèvement, pendant le temps de leur séjour en France. Le titre est une référence explicite à un fait divers, survenu au nord du Mexique le 9 septembre 2007: en percutant une voiture, un camion chargé de 22 tonnes de dynamite avait créé deux accidents successifs. Dans un premier temps, un incendie avait provoqué la mort de trois personnes; puis l’explosion de la dynamite avait créé une seconde déflagration meurtrière, emportant des habitants de Celemania venus prêter secours ainsi qu’un photographe reporter. Miraculée, la pellicule de ce dernier est restée intacte: la genèse de cette triste histoire a alors pu se faire à plusieurs niveaux.

.

Jorge Satorre
Jorge Satorre, Bricks II

S’il y a un lien à déceler entre ce fait divers et les œuvres présentées au FRAC, il est dans cette complexité des récits qui s’enchâssent, s’intriquent ou se délient. Réunis par la commissaire Daniela Pérez; Diego Berruecos, Santiago Borja, Andrea Chirinos, Cynthia Gutierrez, Gabriel Rosas Aleman et Jorge Satorre y explorent en effet la vérité et ses envers, fantasmatiques ou inexorables, subjectifs ou organiquement déterminés. On déambulera ainsi entre un « alphabet mental », figurines en terres cuites légitimées par leur prégnance dans la conscience de l’artiste (Bricks II, J. Satorre); des portraits de cyclistes arrivés derniers lors des courses (Unos papeles mas de contenido desconocido, D. Berruecos); le parcours consigné en notation Laban des mouvements des spectateurs (Lifeworld, S. Borja); ou encore des images de l’action des vers sur les vieux livres (Cronologia de expansion, C. Gutierrez).

.

Cynthia Gutierrez
Cynthia Gutierrez, Cronologia de expansion

Toutes ces œuvres apparaissent marquées par une temporalité qui se fait tantôt ciment- sculpture d’un livre emplâtré avec Trayectoras sofocadas de C. Gutierez; tantôt vecteur de porosité (Cronologia de expansion, C. Gutierrez); qui dessine des systèmes (Lifeworld, S. Borja) ou des hiérarchies (Unos papeles mas de contenido desconocido, D. Berruecos). L’aspect inachevé, inéluctable dans ces works in progress, vient par ailleurs corréler cette dimension de façon insistante.

On est frappé par le choc d’œuvres à forte composante mathématique ou géométrique, emblématiques d’une sorte de contrôle exercé par l’artiste (Lifeworld, S. Borja); et d’autres qui prennent le parti de l’abandon dans une étude de la désagrégation (Cronologia de expansion, C. Gutierrez). L’ensemble des travaux paraît assez hétérogène, et manque sans doute de cohérence- les dialogues entre les différentes œuvres ne se font pas naturellement. On ne peut cependant qu’encourager ce laboratoire international de création- peut-être que des périodes de résidence plus étendues permettraient la formation d’une véritable communauté?

FRAC des Pays de la Loire, du 27 novembre au 1er février 2015. Plus d’informations ici.

.

Fantasmagorie de David de Tscharner

[rating=4]

tscharnerfrac1

Dans une salle adjacente, le Français David de Tscharner nous fait pénétrer dans un univers bien plus onirique. C’est une poésie des objets qui se déploie devant nos yeux, miniatures glanées sur les chemins tour-à-tour urbains et champêtres des Pays de la Loire, au gré de pérégrinations de l’artiste. Chargés d’un vécu, déformés, réagencés; ces objets gagnent une aura encore rehaussée par le dispositif d’exposition: David de Tscharner utilise en effet le procédé de la lanterne magique, apparu au XVIIème siècle sous l’impulsion d’Athanasius Kircher et Christiaan Huygens. Cet ancêtre du projecteur de diapositive permet de projeter des images (ici, des objets) sur des plaques en verre par le truchement d’un objectif.

L’artiste explique vouloir ainsi révéler l' »âme » des objets: dans une perspective qui tient presque de l’animisme, David de Tscharner renoue avec les racines spirituelles de l’art. Cet enchantement de l’objet s’inscrit plus largement dans une attitude d’émerveillement: à la beauté des miniatures répond ainsi la poésie mystique du cosmos.

David de Tscharner, "Fantasmagorie"

.

A l’issue de cette exposition, le FRAC des Pays de la Loire achètera sept de ces travaux, arguant qu’il s’agit d’une « œuvre pouvant se déployer à l’infini », dans laquelle chaque partie contient le tout. Il n’empêche, le choix nous semble bien difficile!

FRAC des Pays de la Loire, du 29 octobre au 4 janvier 2015. Plus d’informations ici.

.

Visuels: Andrea Chirinos

Jorge Satorre, Bricks II

Cynthia Gutierrez, Cronologia de expansion

David de Tscharner, Fantasmagorie

Claire Denis met en image les mots de Christine Angot aux Rencontres Internationales
Avec « Le Petit Prince », l’Opéra de Lille gâte les enfants… et leurs parents !
Nina Farge
Étudiante en deuxième année de master "Administration de la musique et des arts du spectacle vivant" à l'université d'Evry, licenciée en "Lettres et Arts"; je me passionne depuis toujours pour la culture, et plus particulièrement pour la danse.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture