Expos

La collection Motais de Narbonne : plongée baroque à la Fondation Bemberg [Toulouse]

La collection Motais de Narbonne : plongée baroque à la Fondation Bemberg [Toulouse]

01 mars 2019 | PAR Yaël Hirsch

Jusqu’au 2 juin, la Fondation Bemberg de Toulouse expose dans son intégralité les 79 œuvres des 17 et 18ème siècles français de la collection de Héléna et Guy de Motais. Une plongée dans l’art baroque au cœur de Toulouse.

Le Louvre n’avait exposé que 40 des œuvres de cette collection réunie par coups de cœur pendant trente ans. Après Orléans, c’est Toulouse qui expose les maîtres français et italiens de la collection Motais de Narbonne. Alors que l’accrochage thématique (« le détail insolite », « dialogues silencieux »… ) permet de se mettre un peu dans les pas et les goûts des collectionneurs, on réalise qu’il y a bien des têtes coupées dans ce déploiement de fastes baroque où Judith et David sont rois. Les scènes historiques d’un orientalisme naissant sont aussi très présentes et l’on y trouve des œuvres de Guercin ou du Lorrain, l’on découvre également des maîtres moins connus comme Maratta ou Jacques Blanchard que les collectionneurs affectionnent particulièrement. Entremêlée avec les extraordinaires Bonnard de la collection, la dernière salle expose les toiles dont l’attribution pose encore question, ce qui est une jolie manière de terminer cette rencontre traversée des 17ème et 18ème siècles par un mystère.

Si vous allez voir la Collection Motais de Narbonne, ne passez pas à côté des Monet et Von Dongen de la Fondation Bemberg qui sont cachés … au sous-sol.

Visuel : Anonyme, Marie Madeleine pénitente et affiche

Concert de l’Académie : Tugan Sokhiev et l’Orchestre National du Capitole révèlent trois jeunes chefs à Toulouse
L’agenda culturel du week-end du 2 mars
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *