Expos
La Collection des Hansen rayonne au Musée Jacquemart André

La Collection des Hansen rayonne au Musée Jacquemart André

16 septembre 2017 | PAR Yaël Hirsch

Après la collection espagnole de Alicia, c’est au tour de celle des magnats danois de l’assurance, Wilhelm et Henny Hansen de briller dans les murs du Musée Jacquemart-André. Jusqu’au 22 janvier 2018, une quarantaine d’œuvre des collections réunies au Musée Ordrupgaard depuis 1918 (dont l’aile moderne dessinée dans les années 2000 par Zaha Hadid est actuellement en travaux) sont à voir à Paris. Alors que la collection est riche d’œuvres impressionnistes nordiques et françaises, ce sont les maîtres français qui sont ici mis en avant pour une visite enchanteresse.
[rating=4]

Alors que Wilhelm et Henny Hansen avaient pour objectif de réunir 12 toiles de chaque grand maître de Monet à Cézanne, c’est au cœur d’une scénographie délicate (ciel imprimé sur le plafond de la première salle, espace d’exposition particulier des Hansen suggéré par photo sous les grands cartels de salles) que l’exposition du Musée Jacquemart-André nous promène thématiquement dans leurs collections. Il y a d’abord le souci du paysage avec des sublimes Corot ou Monet, qui deviennent encore plus sauvages chez Pissarro, Sisley et Guillaumin ; puis l’on entre dans la nature morte, avec Manet, Redon et Matisse, on en apprend plus sur Degas en visite dans sa famille à la Nouvelle Orléans avec des toiles rares sous la lumière de la Louisiane, puis Courbet force l’admiration avec ses chevreuils en pleine course hivernale. La salle 6 permet un tout petit aperçu des collections danoises des Hansen avec une toile de Johannes Larsen, avant que le visiteur soit ramené à la flamboyance de maîtres français : Renoir, Cézanne et Morisot et qu’il vive un final flamboyant avec plusieurs chefs d’œuvres de Gauguin. Une exposition-phare sur une collection trop peu connue en France, à ne pas manquer avant qu’elle ne quitte Paris pour voyager dans le monde, notamment au Musée de Beaux-Arts d’Ottawa.


Visuels : © Ordrupgaard Copenhague / photos Anders Sune Berg.

Infos pratiques

YATF
Electric
Géraldine Bretault
Diplômée de l'École du Louvre en histoire de l'art et en muséologie, Géraldine Bretault est conférencière, traductrice et rédactrice dans le secteur culturel, collaboratrice régulière de l'ICOM, des Rencontres d'Arles, de la revue de design Etapes. Membre de l'Association des traducteurs littéraires de France et du Syndicat de la critique de théâtre, musique et danse, elle a rejoint l'aventure de Toute La Culture en 2011, autour des rubriques Danse, Expos et Littérature. Elle a par ailleurs séjourné à Milan (2000) et à New York (2001, 2009-2011), où elle officiait en tant que Docent au Museum of Arts and Design et au New Museum of Contemporary Art.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *