Expos

Faire parler l’image pour informer : le graphisme et le VIH

Faire parler l’image pour informer : le graphisme et le VIH

01 décembre 2017 | PAR Alice Aigrain

Can Graphic Design save your life ? Voici la question que pose la Wellcome Collection de Londres à travers une très belle exposition qui explore les moyens graphiques que le monde de la santé utilise pour communiquer, informer ou former la population. Dans ce panorama large des différents sujets qui ont concentré les ingéniosités de design se retrouve le VIH, un cas singulier sur lequel nous revenons à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA.

Le design graphique nous entoure. Chaque pictogramme, chaque typographie, chaque affiche est le fruit d’une pensée qui se doit de parler par la forme. Des boîtes de médicaments et leur packaging, aux signalétiques des hôpitaux en passant par les dessins du mode d’utilisation d’un défibrillateur ou les illustrations anatomiques éducatives, le graphisme a un rôle dans de nombreux domaines en lien avec la médecine. Afin d’en explorer le plus de champs possible l’exposition se décompose en différentes sections : persuasion ; éducation ; hospitalisation ; médication ; contagion et provocation. Si le propos et les images exposées se concentrent sur la production contemporaine, quelques clés et productions plus historiques permettent de recontextualiser les rapports que la médecine a entretenus avec les graphismes, depuis le début des campagnes de santé publique.

Un triangle rose sur un fond noir, des couples qui s’embrassent (et se font censurés), communiquer sur la santé est une gageure à laquelle le VIH s’est confronté, cherchant à se renouveler pour être toujours plus efficient. Le design graphique devient alors un moyen à la forte puissance et aux enjeux importants. Les autorités, mais aussi les activistes ont collaboré avec les designers pour produire des images qui interpellent et accrochent le regard afin d’impacter les consciences de la population à une grande échelle. Si l’efficacité visuelle est toujours recherchée, les stratégies de communication varient en fonction du message qui doit être passé. Dans le cas précis du VIH, les informations à passer sont particulièrement variées : de la simple prise de conscience de l’existence de la maladie, à la diffusion de données ou d’informations pratiques, aux campagnes contre la stigmatisation des personnes touchées et cela à contribuer à faire des

Abordés dans la partie consacrée à la contagion, le VIH et ses liens avec le graphisme sont malgré tout étudiés de façon assez concise. Par l’histoire si singulière de cette maladie et de sa reconnaissance, cela aurait mérité de laisser plus de place à un propos historique afin de comprendre comment le graphisme a évolué en fonction de la prise en charge de la maladie par les pouvoirs publics.

Gagnez 25×2 entrées pour visiter l’exposition “Anselme Boix-Vives” au musée des Beaux-Arts de Chambéry.
Un salon allemand à Paris sur des instruments rares du Musée de la Musique
Alice Aigrain
Contact : alice.ai@orange.frwww.poumonsvoyageurs.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *