Expos

Exposition La Petite Robe Noire de Guerlain, valse en trois temps

Exposition La Petite Robe Noire de Guerlain, valse en trois temps

10 février 2015 | PAR Mariska Konkoly

Affiche expoL’iconique silhouette de La Petite Robe Noire de Guerlain se réinvente du 6 Février au 15 Avril dans sa maison des Champs-Elysées. Une silhouette presque imperceptible et funambule qui s’est vue réinterpréter en trois temps, trois conceptions qui oscillent avec harmonie entre passé et présent, un voyage initiatique à travers la boutique guidé par Jean-Luc Monterosso, directeur artistique de l’exposition.

Le premier acte débute par le salon privé de la boutique Guerlain, située au 68 Avenue des Champs-Elysées, à l’étage , la pièce s’inaugure sur une collection historique et particulière où neuf tirages signés par Henri-Cartier Bresson, William Klein, Helmut Newton, etc…. capturent l’essence, la simplicité et le mystère des robes en noire. Des clichés iconiques comme celui de Jeanloup Sieff, le dos en dentelle d’une robe dessinée par Yves Saint Laurent,  pour Vogue en 1970.

Le second passage est signé Liu Bolin, l’artiste s’est réapproprié le mythe à travers la rose, sillage de la fragrance, et fleur inspirante pour le directeur de la création des parfums Guerlain, Thierry Wasser. Le rez-de-chaussée de la boutique s’est donc parsemé de certaines œuvres du photographe chinois qui rend ici un hommage olfactif par l’accumulation et la répétition du motif, la rose démultipliée et la Petite Robe Noire suggérée.

Le triptyque de cette exposition se ponctue par l’audace offerte à la jeune création, celle de l’école des Gobelins. Sous une voûte, et comme un passage, le plafond s’est habillé d’un écran vidéo. Celui-ci diffuse en continue 15 réalisations qui pendant quelques secondes ont permis aux étudiants de se réapproprier la Petite Robe de Noire de Guerlain. Des versions transparentes et dansantes, des kaléidoscopes, des ombres et des reflets, pour une figure filmée et onirique.

Exposition La Petite Robe Noire du 6 Février au 15 Avril 2015. Boutique Guerlain, 68, Avenue des Champs Elysées. Entrée Libre. 

Visuels (c) : Guerlain et Liu Bolin.

« L’Enfant et les sortilèges » à la Philharmonie : une soirée enchantée
« Douce France, d’Émile Zola à Brigitte Lahaie ». C 215.
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *