Expos

Emmanuel Gérard : « Nous avions repéré Clément Cogitore pour sa manière d’interroger le pixel »

Emmanuel Gérard : « Nous avions repéré Clément Cogitore pour sa manière d’interroger le pixel »

23 juin 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

 

Emmanuel Gérard est le directeur de la Cité internationale de la tapisserie, il nous parle de la commande passée à Clement Cogitore  qui  a été dévoilée le 29 juin 2019.

On connait Clément Cogitore pour ses films et ses installations. Comment est venue l’idée de lui proposer de réaliser sa première tapisserie ?

Nous avions repéré Clément Cogitore dès 2011-2012, pas seulement parce qu’il était une star montante de la scène contemporaine, mais également pour sa manière d’interroger le pixel.
Dans un contexte d’intérêt grandissant pour le médium textile, quand la distinction entre art plastique et arts décoratifs tend à s’effacer, il nous semblait que Clément Cogitore saurait répondre brillamment à deux problématiques spécifiques à la tapisserie et résolument empruntes de modernité : la question du point de tapisserie et sa correspondance avec le pixel et celle de l’immersion rendue possible par les dimensions de la tapisserie.
J’ai rencontré Clément Cogitore par l’intermédiaire de ses galeristes de l’époque Jérémy Planchon et Camille de Bayser. Nous avions évoqué sa participation à notre appel à création de 2014, « Matrice tapisserie », mais il était pris alors par son projet Ni le Ciel ni la Terre. Quelques temps plus tard, nous avons pu démarrer son projet de tapisserie, qu’il n’avait pas oublié.

Concrètement, qu’est ce que cela signifie de passer commande à un artiste ?

La Cité internationale de la tapisserie joue sur quatre modalités d’action pour la création contemporaine en tapisserie d’Aubusson, générer des tissages dans les ateliers de tissage de la région et enrichir sa collection : des appels à projets, des commandes mécénées à des artistes significatifs, l’édition déléguée de pièces dans l’univers mobilier / décoration et enfin une collection inédite  » Carré d’Aubusson » avec des pièces de format fixe (1,84 x 1, 84 m).
L’œuvre de Clément Cogitore a été rendue possible grâce au financement de la maquette par la Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE pour la vitalité artistique

Est-ce que vous avez imposé un motif ?
Nous n’avons évidemment rien imposé à Clément Cogitore, l’artiste est resté totalement libre dans sa proposition. Le secret du modèle, justement, a été bien gardé et l’œuvre sera à découvrir au moment de son dévoilement le 29 juin prochain et jusqu’au 24 août seulement à la Scène nationale d’Aubusson.

 

Informations pratiques :

Du 29 juin au 24 août à la Cité internationale de la tapisserie, BP 89 – Rue des Arts, 23200 AUBUSSON. Infos et réservations

 

Visuel ©CiteInternationaleDeLaTapisserie

 

[Article Partenaire]

 

La Cité internationale de la tapisserie tisse Tolkien
Pour le Festival des Ecoles, Paul Francesconi invente un conte traditionnel féerique et bouleversant
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *