Expos

Domaine de Chaumont-sur-Loire : un lieu d’art en toute saison

Domaine de Chaumont-sur-Loire : un lieu d’art en toute saison

15 décembre 2018 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire est la quintessence de ce que l’on peut nommer un lieu culturel. Ici le patrimoine et le vivant se mêlent toute l’année.

Faire vivre un patrimoine

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire est ouvert toute l’année. L’une de ses missions est de faire vivre un patrimoine en renouvelant le regard du visiteur sur ce lieu si chargé d’histoire. Si son château Renaissance surplombant la Loire est généralement bien identifié, tout le monde ne sait pas forcément qu’il est aussi un Centre d’Arts et de Nature. En déambulant dans ses espaces meublés comme au temps de la princesse de Broglie, dernière propriétaire privée du Domaine, l’on peut également découvrir les œuvres d’art contemporain de Jannis Kounellis, Sarkis, Gabriel Orozco, Sheila Hicks, toutes issues de commandes spéciales de la Région Centre – Val de Loire, aujourd’hui propriétaire des lieux. Le Parc Historique et les communs (Ecuries et Cour de la Ferme) sont également émaillés d’œuvres d’art.

L’hiver au Domaine

L’hiver n’est pas saison morte au Domaine. Jusqu’au 28 février 2019, d’élégants décors de fête parent toutes les salles du Château. Clarisse Béraud, designer floral réputée, a conçu pour les fêtes de fin d’année de sublimes bouquets et compositions féeriques dans la chambre dite de Ruggieri, la salle du conseil, la bibliothèque et la salle à manger. De délicats décors de Noël sont aussi mis en scène, de l’escalier d’honneur au grand salon. Pour les enfants de 5 à 13 ans, des lectures de contes et des ateliers créatifs sont organisés du samedi 22 décembre 2018 au dimanche 6 janvier 2019. Pour tous les et les passionnés de jardin, des Jardins d’hiver sous serre permettent également aux visiteurs de flâner, à l’abri du froid, entre les fougères arborescentes, les camphriers, les palmiers, les cactées, les papyrus et bien d’autres végétaux exotiques s’épanouissant sous la lumière des verrières. Au détour des allées du Parc Historique et dans les dépendances du Domaine, ils peuvent aussi découvrir ou redécouvrir les créations de grands artistes accueillis depuis dix saisons au Centre d’Arts et de Nature. Attention : le Domaine est fermé les 25 décembre et 1er janvier.

Deuxième édition de Chaumont-Photo-sur-Loire

Des expositions consacrées à la photographie sont également ouvertes depuis le 17 novembre et jusqu’au 28 février. Cette année, pour sa deuxième édition, Chaumont-Photo-sur-Loire présente le travail de cinq photographes de renom dans les Galeries du Château et celles de la Ferme : la Française Juliette Agnel, les Américains Alex MacLean et Robert Charles Mann, l’Italien Davide Quayola et le Finlandais Santeri Tuori (voir article dédié). L’automne et l’hiver poussent naturellement le visiteur à s’attarder dans les espaces chauffés du Château et des dépendances. Face à ces images surprenantes, le public éprouve de profondes émotions esthétiques. Le fait d’avoir regroupé les expositions de photographies à une même période donne plus de visibilité à ces artistes en résidence ou invités, qui ont en commun, outre le rapport poétique qu’ils entretiennent avec la nature, de par les techniques qu’ils utilisent, une démarche expérimentale exigeante.

Toutes les saisons mènent à Chaumont

Pour un Centre d’Arts et de Nature, le passage du temps et son incidence sur l’évolution du végétal sont essentiels. C’est pourquoi il est appréciable de pouvoir arpenter le Domaine par tous les temps. Il n’est fermé que deux jours par an, les 25 décembre et 1er janvier. Lesjeux du vent et de la lumière mettent en valeur différents aspects du Parc Historique et des communs. Les brumes de l’hiver confèrent ainsi aux œuvres d’art éparses sur le Domaine un côté mystérieux inédit.

 

Et aux beaux jours

Tandis que se déroule la programmation hivernale du Domaine de Chaumont-sur-Loire, se prépare en coulisse la prochaine Saison d’art qui ouvrira ses portes le 30 mars 2019 avec de nouvelles installations de douze artistes contemporains. Le 25 avril 2019, la 28e édition du Festival international des jardins proposera à son tour une trentaine de projets venus du monde entier. Le thème ne sera révélé qu’en février prochain.

 

 

 

Légendes des photos

Photo en tête et à la Une :
Décors de fêtes au Domaine de Chaumont-sur-Loire, 2018
Photo Eric Sander

2-Sheila Hicks, Sens dessus dessous, 2018
Photo Eric Sander pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire

3. Décors de Clarisse Béraud pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire, 2018
Photo Eric Sander

4. Château de Chaumont-sur-Loire, 2018
Photo Alex MacLean pour le Domaine de Chaumont-sur-Loire

5. Parc Historique du Domaine de Chaumont-sur-Loire
Photo Eric Sander

6. Massifs du Parc Historique
Domaine de Chaumont-sur-Loire

Photo ©Eric Sander

Article Partenaire

« Paramour, le bal » : Michel Simon de Link nous parle de célébrer la Saint Valentin à l’Hôtel de ville pour un Paris sans Sida
Ainsi font font font les jolies marionnettes de Michèle Anne De Mey et Jaco Van Dormael à la Scala
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *