Expos
Des liens forts entre l’art et la mode en 2019 : qu’en sera-t-il pour 2020 ?

Des liens forts entre l’art et la mode en 2019 : qu’en sera-t-il pour 2020 ?

31 janvier 2020 | PAR Cloe Assire

Alors qu’une nouvelle décennie ne fait que débuter, il est désormais temps de tirer les conclusions d’une année 2019 qui se révéla marquée, au sein des domaines créatifs, par l’intersection du monde de l’art et de celui de la mode. Bien que cette dernière soit considérée comme une branche du design, et non comme un art à part entière, il est devenu indéniable que les passerelles entre le marché de l’art et celui du luxe sont nombreuses, tant au niveau de la clientèle que des influences sans oublier la communication. Tentons d’y voir plus clair en revenant sur les évènements marquants d’une année tout juste achevée…

Depuis quelques années, la célèbre maison de couture Louis Vuitton n’hésite pas à faire appel aux grands noms de la scène artistique contemporaine pour revisiter les modèles emblématiques de la griffe au monogramme. Mais c’est bel et bien en 2019, entre le 28 juin et le 15 septembre, que se déroula l’exposition Louis Vuitton X à Beverly Hills mettant en scène plus de 180 créations issues de collaborations entre la marque et des artistes allant de Damien Hirst à Yayoi Kusama en passant par Jeff Koons. 

La maison belge Delvaux, fondée en 1829, poursuit cette idée en lançant une opération jeunesse pour ses sacs iconiques. Depuis longtemps imprégnée par le Surréalisme, quoi de mieux que de collaborer avec la Fondation Magritte pour raviver l’éclat de cette entreprise reconnue comme étant la plus vieille maison de maroquinerie de luxe au monde ? Cette collection rend donc hommage au travail de René Magritte dont le célèbre motif ciel va devenir un luxueux imprimé tandis que Ceci n’est pas une pipe ne pouvait que devenir Ceci n’est pas un Delvaux.  Même si l’on s’éloigne de la pensée de l’artiste et que la communication peut sembler tout particulièrement kitsch, les fans du peintre tout comme les fashionistas se sont disputés les différentes créations de cette collaboration. Il semblerait en effet que le mix art et mode fasse vendre !

Cette idée se voit d’ailleurs confirmée le 8 décembre 2019 lorsque les projecteurs du monde entier se tournent vers Art Basel Miami : l’artiste Maurizio Cattelan, connu pour de nombreux autres scandales, va susciter de nouveau le buzz. Après avoir scotché au mur son galeriste il y a de cela quelques années, c’est le tour…d’une banane ! David Datuna décide cependant de dévorer le fruit devenu le plus cher du monde – 120 000 $ – et les réseaux sociaux ne parlent plus que de cela. Le monde de la mode s’en empare, notamment le français Jacquemus, qui décide de créer une campagne de promotion pour son sac Chiquito jaune…en le scotchant au mur !

De plus, la mode se voit de plus en plus conviée au sein des musées avec des expositions battant des records de fréquentation. Du 2 mars au 8 septembre 2019, on put notamment assister à l’exposition Couturissime sur le travail de Thierry Mugler au sein du Musée des Beaux-Arts de Montréal avant qu’elle ne vienne à la Kunsthal de Rotterdam. Notons que cette exposition sera d’ailleurs présentée à Paris à parti d’octobre 2020 ! Et ce n’est pas tout ! Jusqu’au 5 janvier 2020, le Musée d’Art Contemporain de Montréal présente le travail de Janet Werner ayant développé un genre unique de portrait fictif utilisant des photographies de mode qu’elle manipule selon la technique du cadavre exquis. Les figures se voient ainsi transformées en peinture par différentes opérations stylistiques. 

Mais l’événement le plus marquant demeure indéniablement le 6 mai 2019 avec le MET Gala mis en place par Anna Wintour en vue de rendre les robes des tapis rouges plus extravagantes. Cette année, pari réussi pour l’inauguration de l’exposition Camp : Notes on Fashion. Les tenues créées spécialement pour cette occasion relevaient de la notion d’œuvre d’art en étant à la limite du portable, comme Katy Perry et sa robe lustre. Lady Gaga ira même plus loin en montant plusieurs fois le tapis rouge en raison d une robe millefeuille qui la fit changer d’apparences: le terme de performance ne peut que passer dans les esprits !

De plus, du 20 au 23 janvier 2020 s’est déroulée la Fashion Week Haute Couture de Paris où les maisons ont fait preuve d’un savoir-faire incomparable, faisant appel à de nombreux métiers d’art pour la création des différentes collections. On note tout particulièrement le travail de Guo Pei mêlant opulence et minutie pour un résultat spectaculaire. Mais cette année, c’est surtout les nombreuses expositions liées au domaine de la mode qui s’annoncent nombreuses. En voici une liste pour ravir curieux, fashion addicts ou encore passionnés d’Histoire !

  • Azzedine Alaïa collectionneur – Alaïa et Balenciaga sculpteurs de la forme, du 20 janvier au 28 juin 2020 à l’Association Azzedine Alaïa, 18 rue de la Verrerie, 75004 Paris
  • Hommage à Karl Lagerfeld, du 22 au 23 février 2020 au Salon du Vintage se tenant au Carreau du Temple, 2 rue Perrée, 75003 Paris
  • Christian Louboutin, du 25 février au 26 juillet 2020 au Palais de la Porte Dorée, 293 Avenue Daumesnil, 75012 Paris
  • Harper’s Bazaar, du 28 février au 5 juillet 2020 au Musée des Arts Décoratifs de Paris, 107 rue de Rivoli, 75001 Paris
  • Luxes, du 23 avril au 16 août 2020 au Musée des Arts Décoratifs, 107-111 rue de Rivoli, 75001 Paris
  • Thierry Mugler : couturissime, à partir du 22 octobre 2020, Musée des Arts décoratifs de Paris, 107 rue de Rivoli, 75001 Paris

    Crédit photo: ©Patrice Stable

Angoulême, carrefour de la BD
Vittorio Prato : « Pour nous italiens, aller à l’opéra, c’est culturel, c’est comme manger de la pizza ! »
Cloe Assire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *