Expos
De Giotto à Caravage : Les passions de Roberto Longhi

De Giotto à Caravage : Les passions de Roberto Longhi

29 mars 2015 | PAR Sandra Bernard

Du 27 mars au 20 juillet 2015, le Musée Jacquemart-André propose aux amateurs d’art italien de découvrir, pour la première fois en France, les pièces majeures de la collection de Roberto Longhi (1889/1890-1970), célèbre historien d’art, critique et collectionneur éclairé ayant largement contribué à la redécouverte des primitifs italiens et des Caravagesques.

[rating=3.5]

Le Musée Jacquemart-André, spécialiste des expositions de peintures de qualité, propose une petite exposition retraçant les avancées pour l’Histoire de l’Art des études de Roberto Longhi sous l’égide des commissaires d’exposition : Mme Mina Gregori (présidente de la Fondation Roberto Longhi), Mme Maria Cristina Bandera (directrice scientifique de la Fondation Roberto Longhi) et M. Nicolas Sainte Fare Garnot (conservateur du Musée Jacquemart-André).

Après une présentation de Roberto Longhi, puis de Caravage et de ses principaux suiveurs Carlo Saraceni et Bartelomeo Manfredi, l’exposition se poursuit dans six salles de dimensions variables, rapidement pleines en cas d’affluence. L’exposition est conçue suivant deux axes majeurs : la révolution stylistique initiée par Caravage (innovations, rayonnement, redécouverte) maître du clair-obscur et des compositions dramatiques d’une part et d’autre part, la révolution picturale créée par Giotto et les primitifs italiens. L’on retrouve ainsi des peintures de Giotto, Masolino, Masaccio, Pierro della Francesca, Cosmè Tura, Caravage, Mattia Preti, etc. jusqu’à Jusepe de Ribera et sa saisissante série d’apôtres qui conclut l’exposition. La figure de Longhi est présente tout au long de la visite par le biais de croquis qu’il réalisait au cours de l’étude de sa collection, un portrait de lui  peint par un de ses amis futuristes, etc.

Afin d’offrir aux visiteurs un panel exceptionnel d’œuvres, certains musées italien et français ont consenti au prêt de tableaux des artistes représentés.

Sans prise de risque, la scénographie d’Hubert Le Gall est simple et efficace. Suivant un accrochage aéré, les tableaux, dont quelques uns dans leur cadre d’origine, se détachent sur des murs offrant un camaïeu allant du rose antique au taupe. Chaque salle dispose d’une petit texte de contextualisation, de même que chaque oeuvre est accompagnée d’un cartel détaillé sur le sujet représenté et si besoin, sur l’artiste. Hélas, les textes ne sont qu’en français. On remarque tout de même à côté de certains cartels, la présence bienvenue de minies reproductions en couleurs représentant un tableau ayant inspiré pour le sujet et/ou les figures, l’oeuvre exposée. L’éclairage doux limite les reflets dans les vitres, permettant de bien admirer les détails des œuvres. L’exposition est complétée par un mini film d’un peu moins de 13 minutes.

Pour préparer ou accompagner la visite de l’exposition, les visiteurs peuvent se rendre sur le mini site de l’exposition, télécharger l’application smartphone disponible pour Iphone et Androïde, louer un audioguide (français ou anglais) pour la somme de 3€, ou encore le livret de visite bilingue pour 2€50. Les plus jeunes peuvent demander le livret-jeux.

Visuels : Caravage, Michelangelo Merisi dit (1571 – 1610), Garçon mordu par un lézard, 1594, huile sur toile, 65,8 x 52,3 cm, Florence, Fondazione di Studi di Storia dell’Arte Roberto Longhi
© Firenze, Fondazione di Studi di Storia dell’Arte Roberto Longhi

photographies ©Sandra Bernard

Infos pratiques

YATF
Electric
Géraldine Bretault
Diplômée de l'École du Louvre en histoire de l'art et en muséologie, Géraldine Bretault est conférencière, créatrice et traductrice de contenus culturels. Elle a notamment collaboré avec des institutions culturelles (ICOM, INHA), des musées et des revues d'art et de design. Membre de l'Association des traducteurs littéraires de France, elle a obtenu la certification de l'Ecole de Traduction Littéraire en 2020. Géraldine a rejoint l'aventure de Toute La Culture en 2011, dans les rubriques Danse, Expos et Littérature. Elle a par ailleurs séjourné à Milan (2000) et à New York (2001, 2009-2011), où elle a travaillé en tant que docent au Museum of Arts and Design et au New Museum of Contemporary Art. www.slowculture.fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture