Expos
DDAYS : Ouverture de l’exposition Invention/Design au Musée des Arts et métiers

DDAYS : Ouverture de l’exposition Invention/Design au Musée des Arts et métiers

01 juin 2015 | PAR Yaël Hirsch

C’est dans le cadre de Designer’s Days (1-7 juin 2015) que le Musée des Arts et métiers ouvre sa nouvelle exposition qui interroge les similarités d’approches entre Inventeur et Designer. Imaginée par Frédéric Lecourt et Antoine Fenoglio de l’agence SismoDesign, l’exposition Invention/Design creuse un parallèle passionnant et interroge, via le design, nos codes culturels. Jusqu’au 3 mars 2016.

[rating=4]

On entre dans l’exposition par une grande vitrine de Vélos qui questionne immédiatement sur le lien entre invention, design et quotidien des objets. Le propos est également interactif, puisque les visiteurs sont appelés à voter pour la bicyclette qui leur semble le plus « Design ». Puis l’on passe dans une installation sonore de bruits d’objets quotidiens avant d’entrer dans le vif du sujet selon 5 axes majeurs ou 5 reflexes communs entre inventeurs et designers.

Autour d’une épine dorsale qui parle des « Séries », où l’on voit l’évolution  technique et celle du design d’objets usuels comme des cocottes (qui fondent, question taille) ou des ampoules (que la technique fait disparaître mais que le sentimentalisme conserve), 4 grands thèmes sont abordés. D’abord l' »Essentiel’ et comment y répondre par la technique et par la forme : dormir, manger, se chauffer, s’asseoir. Le Leafbed, lit tout terrain de survie en carton est probablement la pièce la plus iconique de cette thématique. Puis la « Curiosité« , digne fille de la pomme de newton, qui révèle un goût des inventeurs et des designers pour tester la matière. Puis le « Contexte » qui impacte les idées de forme et de machines, avec la très grande et très ludique (paradoxalement!) Mine Kalfon, qui sous ses airs ronds permet de déblayer les mines antipersonnelles. Et enfin l' »Audace« , que le bon vieux Kant préconisait et sans laquelle aucune invention n’est possible. Un bel exemple d’audace est de renverser l’ordre des choses et d’amener le son directement dans les oreilles de l’homme. C’est ce qu’a fait Akio Morita pour SONY avec le walkman (et l’on voit le premier baladeur sous vitrine).

Après ce voyage qui quotidiens qui dévoile les pensées à l’origine des inventions et du design de notre quotidien, une autre grande salle d’exposition « Une conception du réel » est dédiée au futur et aux implications sur numérique sur la forme des objets qui nous entourent. On entre ainsi en backstage dans le travail quotidien des designers qui ont abandonné crayons et prototypes en bois pour dessiner directement sur l’ordinateur et faire sortir leurs idées en 3D.

Inventin/Design est une exposition concentrée, qui tient parfaitement son parallèle et utilise la confrontation entre invention et design pour décoder certains usages du monde qui nous semblaient banals.

visuels : affiche + photos YH

Infos pratiques

Du street art sur le périphérique parisien
« Much Loved » : le film de Nabil Ayouch est interdit au Maroc
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture