Expos
Cosby au Smithsonian : Une exposition controversée

Cosby au Smithsonian : Une exposition controversée

08 août 2015 | PAR Elodie Schwartz

Le Smithsonian National Museum of African Art expose une collection privée appartenant à Bill Cosby. Seulement voilà, depuis l’inauguration de l’exposition pour le 50ème anniversaire du musée, ce dernier fait face à de violentes critiques. D’une part car le producteur aurait financé l’exposition et d’autres part car il est depuis quelques temps accusé de viol par une trentaine de femmes…

Depuis le 9 novembre 2014, le Smithsonian National Museum of African Art propose une exposition présentant une collection privée appartenant à Bill Cosby, ce qui représente environ un tiers des œuvres exposées au musée, précise le site Le Journal des Arts. Mais depuis que cette exposition a été inaugurée pour le 50ème anniversaire du musée, le Smithsonian est très critiqué. Dans un premier temps pour ne pas avoir réagi aux allégations de viol portées à l’encontre de Bill Cosby et dans un deuxième temps car celui accusé de viol par une trentaine de femmes aurait effectué un don de 716 000 dollars au musée pour financer cette exposition.

« La question du conflit d’intérêts a été soulevée dans la mesure où Camille Cosby fait partie du conseil d’administration du musée. Des détracteurs ont souligné que l’exposition de leur collection pourrait en augmenter la valeur marchande. En outre, Bill Cosby aurait donné la somme de 716.000 $ pour financer l’exposition et faire en sorte qu’elle se poursuive », souligne le site AMA. De nombreuses personnes auraient ainsi demandé au musée de mettre fin à l’exposition. Mais Richard Kurin, sous-secrétaire du musée pour l’art, l’histoire et la culture, aurait annoncé :  » C’est avant tout une exposition d’art. En conséquence, cela n’a pas de rapport avec la vie et la carrière de Bill Cosby ».

Johnnetta Cole, directrice du Smithsonian, après un refus, a elle aussi levé le voile sur la polémique. « En tant que personne profondément attachée aux droits de l’Homme et surtout engagée envers la cause des femmes, je suis dévastée par les révélations faites à l’encontre de Bill Cosby » aurait-elle déclaré selon The Washington Post. Mais alors pourquoi la directrice continue-t-elle d’exposer « Conversations : African and African American in Dialogue » ? Et bien car elle serait du même avis que le sous-secrétaire. Comme elle explique, »la réponse est que cette exposition n’est pas sur la vie et la carrière de Bill Cosby. Elle traite de l’interaction et la créativité artistique entre les oeuvres d’art africaine et afro-américaine ».

Johnnetta Cole aurait également fait valoir que même si l’exposition comprend des textes muraux avec des citations sur le travail de Cosby, des portraits de Cosby et sa famille ainsi que quelques oeuvres de sa fille, elle ne porte pas sur le protagoniste. Au contraire, ce serait un mélange entre son travail et l’art africain. Elle a également expliqué qu’au moment de l’ouverture de l’exposition, elle n’était pas au courant des allégations, qui ont pourtant circulé dans les médias. « Lorsque nous avons accepté le don, je n’avais pas pris connaissance des allégations au sujet de Bill Cosby. Si je l’avais su, je n’aurais pas autant insisté pour présenter sa collection » conclut-elle, sans préciser si elle croit vraiment ou non à ces accusation. Enfin, si l’exposition n’a pas fermée ses portes, ce serait aussi car la directrice ne souhaiterait pas taire le travail artistique des artistes africains américains dont Bill Cosby.

Cosby va devoir témoigner dans l’affaire des viols présumés

Ces derniers temps l’affaire Cosby a pris un nouveau tournant. Comme le révèle Le Figaro, Cosby, accusé d’agression sexuelle par une trentaine de femmes il y a quelques années, va devoir témoigner devant la justice en octobre prochain. Selon l’AFP, un magistrat de la Cour suprême de Los Angeles aurait ordonné mercredi à l’acteur de 78 ans de répondre sous serment aux questions de l’avocat de la victime présumée, Judy Huth, le 9 octobre. Cette dernière répondra à son tour aux questions des avocats de Bill Cosby six jours plus tard.

La semaine dernière, le New York Magazine publiait une Une une photo des 35 femmes accusant l’acteur de viol. A leurs côtés, une chaise vide pour représenter celles n’ayant pas osé parler publiquement. 46 femmes ayant jusqu’à maintenant accusé le père de famille et producteur de la série Cosby Show, selon La Presse. Affaire à suivre donc.

Visuel : © Wikipédia

« Eco-responsable » de Ben au Café de la Gare
Into The Badlands : un nouveau style de série pour AMC
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *